Du 29 au 30 juin 2020, s'est tenue une réunion des Ministres de la Défense de la République du Cameroun et de la République de Guinée Equatoriale. Elle a été organisée sous très Hautes Instructions des deux chefs d'Etats, S.E Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président de la Guinée Equatoriale et chef des Forces Armées et S.E. Paul Biya, Président de la République et Chef des Forces Armées du Cameroun à Yaoundé.

Sachant que ces nations ont toujours gardé des relations de fraternité et de convivialité, cette rencontre stratégique s'est déroulée en présence du Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense du Cameroun Joseph Beti Assomo et du Ministre de la Défense Nationale de la Guinée Equatoriale Leandro Bakale Nkogo.

Ces représentants des Forces de Défenses de ces deux pays d'Afrique Centrale, se sont notamment penchés sur les questions relatives aux intérêts communs de leurs frontières respectives. Il en est ressorti que cette relation bilatérale qu'entretiennent ces deux nations amies demeure des plus soudées et des plus unies.

Une réunion de conciliation et de coopération bilatérale

Lors de l'ouverture des travaux, Joseph Beti Assomo et Leandro Bakale Ngoko ont parallèlement été assistés par le Général de Division Lamberto Nguema Micha, Chef d'Etat-major, Général des Armées de Guinée Equatoriale et du Général René Claude Meka, Chef d'Etat-major des Armées du Cameroun. Rappelons que des rumeurs ont circulé dans les médias annonçant la construction d'un mur de séparation de frontières entre les deux états voisins.

Lors de cette réunion de concertation entre les deux parties, aucune résolution de cet acabit n'a été évoquée pour la suite de la construction du mur, durant la tenue des travaux. Malabo va ainsi suspendre la construction desdits travaux (qui était de 189 kilomètres), tout en sachant que la CEMAC (Communauté Economique et Monétaire d'Afrique Centrale) prône la libre circulation des biens et des personnes des pays membres de la sous-région.

La réunion des ministres a ensuite été poursuivie par celle des experts le premier jour et celle des chefs d'Eta-major des Armées la seconde journée. "Personne ne peux s'attaquer au Cameroun en passant par la Guinée Equatoriale. Des ennemis veulent nous voir divisés, mais nos peuples et surtout nos chefs d'Etats sont attachés à la paix", a notamment souligné Leandro Bekale Ngoko.

Deux nations aux accords de principes bien ficelés

Cette assemblée a dans son ensemble et de manière factuelle, renforcé la coopération et la collaboration entre ces deux pays amis et renforcé celle de la conception d'une passerelle inter-armées entre la Guinée Equatoriale et le Cameroun. Les deux ministres n'auront pas manqué de rappeler en fond les liens très anciens et solides qui auront toujours uni les Forces de Défense et de Sécurité de ces deux pays d'Afrique Centrale.

Cette réunion stratégique s'est terminée dans une ambiance de confraternité, de confiance où les participants (particulièrement ceux venant de Guinée Equatoriale) ont par la suite, tenu à remercier les deux gouvernements pour leur attachement constant sans omettre d'énumérer l'accueil et l'hospitalité qui leur aura été réservés durant tout leur séjour en terre camerounaise.

La prochaine réunion de cette même envergure se tiendra à Malabo, capitale de la Guinée Equatoriale à une date qui sera arrêtée entre les deux parties.

Ne manquez pas notre page Facebook!