Nouvelle polémique qui enfle sur les réseaux sociaux et dont Google ce serait bien passée. En effet, le géant du web se retrouve souvent dans le viseur des internautes. En France, le fait que le géant du web, comme d'autres grandes entreprises du monde, ne paie pas ses impôts et taxes dans l'hexagone créé la polémique. Egalement, l'entreprise s'est déjà retrouvée dans le collimateur de la justice européenne en matière de gestion des données personnelles. Récemment c'est en partant d'une bonne volonté que l'entreprise a créé la polémique. En effet, le géant du web précisera désormais si un commerce est détenu ou géré par un Noir.

C'est suite à la tragique mort de Georges Floyd qu'entreprise a pris cette mesure. Qui a créé la polémique.

Google soutien le mouvement Black Lives Matter

C'était une promesse que le géant américain avait pris et qu'il souhaitait tenir à tout prix. En effet, quelques temps après l'apparition du mouvement Black Lives Matter, Google comme de nombreuses entreprises à américaines, souhaitait afficher publiquement son soutien au mouvement. Ainsi, depuis le 31 juillet, un nouveau badge a été créé pour les commerces, permettant aux propriétaires de s'identifier en tant qu'entreprise gérée ou détenue par des Noirs.

Selon les informations du magazine, The Verge, les commerçants pourront afficher le nouveau badge "Black-owned" représenté par un coeur noir au milieu d'un rond rouge.

Ce dernier signifiant que le commerce est détenue par une personne couleur noir. Ce n'est pas la première fois que Google met en place ce genre d'action. Depuis plusieurs mois, il est possible de savoir, toujours via un système de badge, si une boutique est détenue par une femme ou s'il est "LGBTQ+ friendly".

Pour le moment, la firme américaine n'a pas précisé comment se ferait les vérifications et authentifications, pour les personnes affichant le badge "Blac-Owned". Néanmoins, si l'initiative se voulait bonne au départ, elle créé la polémique sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux s'enflamment

Google se retrouve dans l'oeil du cyclone des internautes.

En effet, pour un grand nombre d'entre eux l'initiative peut plus avoir des mauvaises répercussions que créent de bonnes actions. On a ainsi pu lire de nombreux commentaires négatifs : "Ca c’est du pure racisme ca", "Quelques temps avant la solution finale, l'Allemagne nazie ordonnait aux commerçants juifs de marquer devant leurs commerces qu'ils l'étaient, ça me rappelle cela.", "Personnellement pour le principe je zapperai ces magasins si ça arrive en France... en France ce genre de truc est totalement illégal", "Identifier les commerces tenus par des cons serait plus intéressant je trouve." ou encore "Hallucinant... Ou est le vrai racisme? C’est quoi la prochaine étape? Prioritaires pour faire la queue au magasin?

Prioritaires pour les soins de santé? Prioritaires pour l’accès aux universités? On me dit dans l’oreillette que c’est déjà le cas...". Google voulait soutenir le mouvement Black Live Matter, c'est loupé.

Ne manquez pas notre page Facebook!