Le monde de l'information est complexe - et de fausses histoires et visuels sont souvent largement partagés sur les réseaux sociaux. L'équipe éditoriale de Blasting News repère chaque semaine les canulars et les informations trompeuses les plus populaires pour vous aider à discerner le vrai du faux. Voici les revendications les plus partagées de cette semaine, aucune d’elles n'est légitime.

Etats-Unis

Déclaration: Une image historique montre des médecins noirs traitant un membre du KKK.

Les faits: Les utilisateurs des réseaux sociaux ont partagé une image présumée historique de médecins noirs traitant un membre du KKK.

Vérité: Comme le rapporte Reuters, cette image a été créée pour une publicité dans Large Magazine, un magazine australien qui n'est plus publié. Ce dernier avait partagé une série de photos intitulée «Pour les gens qui pensent plus grand qu’ils le sont» et a été récompensé par des prix publicitaires en 2014.

Etats-Unis

Déclaration: Des membres antifa ont été arrêtés pour avoir allumé des incendies dans l'Oregon, aux Etats-Unis.

Les faits: Des rumeurs se sont répandues en ligne, alléguant que 7 membres antifa ont déclenché des incendies dans l'Oregon et provoqué des incendies de forêt dévastateurs. Le message dit également qu'ils auraient été arrêtés.

Vérité: Comme le rapportent la BBC, Snopes, Reuters et AFP Fact Check, les incendies de forêt dans l'Oregon n'ont pas été déclenchés par des membres antifa. Le département de police de Medford a confirmé à Reuters que cette allégation n'était pas vraie. Ils l'ont également confirmé à travers un message Facebook disant: «C'est un graphique et une histoire inventés.

Nous n’avons arrêté cette personne pour incendie criminel, ni aucune personne affiliée au mouvement Antifa ou aux 'Proud Boys', comme nous l’avons entendu tout au long de la journée. » Le FBI Portland a également démenti cette affirmation sur sa page Twitter: «Les informations selon lesquelles des extrémistes sont en train de déclencher des incendies de forêt dans l'Oregon sont fausses.

Aidez-nous à arrêter la propagation de la désinformation en ne partageant que des informations provenant de sources officielles fiables. »

Etats-Unis

Déclaration: Bill Gates est responsable du COVID-19.

Les faits: Une photo a été largement partagée sur Facebook et Twitter montrant une photo d'une femme non identifiée tenant une affiche avec le visage de Bill Gates, co-fondateur de Microsoft et philanthrope, elle décrit: «Lorsque vous essayez de tuer tout le monde avec une plandémie mais vous provoquez accidentellement une révélation de masse ».

Vérité: Comme le rapporte Reuters, cette affirmation est fausse. La pandémie n'a pas été planifiée, comme l'ont expliqué le Centers for Disease Control (CDC).

Selon le CDC, la source du COVID-19 provient vraisemblablement d'un grand marché de fruits de mer et d'animaux vivants à Wuhan, en Chine. Le COVID-19 s'est probablement propagé d'un animal à une personne humaine comme le MERS et le SRAS, décrit Reuters. Par conséquent, il n'y a aucune preuve que Bill Gates serait derrière cette pandémie ni que le virus a été délibérément créé par quelqu'un.

Royaume-Uni

Déclaration: 48000 immigrants illégaux sont hébergés chaque nuit dans des hôtels de luxe au Royaume-Uni.

Les faits: Des publications partagées sur les réseaux sociaux affirment que 6 000 vétérans britanniques dorment dans la rue tandis que 48 000 immigrants illégaux sont hébergés dans des «hôtels 3/4/5 étoiles» au Royaume-Uni.

Vérité: Comme le rapporte Reuters, les immigrants illégaux ne sont pas légalement autorisés dans le pays, contrairement aux demandeurs d'asile. Ces derniers reçoivent un logement pendant le traitement de leur demande d'asile. Le nombre de 48000 cités dans la rumeur fait référence au nombre de demandeurs d'asile qui étaient sous de nouveaux contrats d'hébergement en mars 2020, comme indiqué par le National Audit Office. Comme Reuters l'a expliqué à partir des données du National Audit Office, 1 000 demandeurs d'asile sur ces 48 000 vivent dans des hôtels chaque nuit. Par ailleurs, le nombre de 6 000 vétérans britanniques qui dorment dans la rue est «sans fondement», dit Reuters qui a confirmé les données avec la Légion royale britannique , une organisation caritative pour les anciens et anciens membres des forces armées.

La Légion royale britannique a admis qu'il n'y a pas de source fiable qui compte le nombre de sans-abri au Royaume-Uni qui ont des antécédents de service dans les forces armées.

FRANCE

Déclaration: Le cordon ombilical ne doit être coupé qu'une heure après la naissance.

Les faits: Selon Le Monde, une affirmation a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux par des utilisateurs français décrivant: «Le cordon ombilical ne doit pas être coupé avant une heure après la naissance.» Le déclaration indique que sa source est attribuée à un «ancien médecin». Deux raisons sont avancées pour justifier cette idée: la première est que le cordon ombilical est encore utilisé après la naissance pour fournir de l'oxygène et des nutriments au nouveau-né et la seconde est qu'il pourrait nuire à «l'immunité naturelle du bébé».

Vérité: Comme le rapporte Le Monde, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande depuis 2014 de couper le cordon ombilical après une à trois minutes «pour toutes les naissances». L'OMS ajoute qu'il est nécessaire de maintenir la circulation sanguine entre le placenta et le bébé pendant cette période pour «améliorer l'équilibre en fer chez le nourrisson jusqu'à six mois après la naissance». Attendre une heure pour couper le cordon ombilical pourrait augmenter les risques pour la mère et le bébé. Cela pourrait mener à des hémorragies post-partum, première cause de mortalité maternelle (16%) et la plus évitable (80%), selon la Haute Autorité de Santé, comme le rapporte Le Monde.

INDE

Déclaration: Une vidéo montre le visage «intact» du défunt président irakien Saddam Hussein, 12 ans après sa mort.

Les faits: Une vidéo partagée des milliers de fois sur Facebook et Twitter prétend montrer le visage «intact» du défunt président irakien Saddam Hussein lors d'une exhumation qui a eu lieu 12 ans après sa mort.

Vérité: Selon AFP Fact Check, l'affirmation est fausse. Grâce à une recherche Google faite par l'AFP, on peut trouver une version étendue de la vidéo, publiée sur YouTube le 6 janvier 2007, avec le titre «Saddam Hussein Funeral and Burial Ceremony», soit «La cérémonie funéraire et enterrement de Sadam Hussein».

SRI LANKA

Déclaration: L'OMS a classé le Sri Lanka comme la deuxième meilleure force militaire du monde pour les déploiements d'urgence.

Les faits: Des messages partagés des milliers de fois sur Facebook affirment que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé l'armée sri-lankaise comme la deuxième meilleure au monde pour les déploiements d'urgence.

Vérité: Dans un communiqué envoyé à l'AFP Fact Check, l'OMS a déclaré que l'organisation «n'a pas publié un tel classement». Toujours à l'AFP, l'armée sri-lankaise a réfuté l'affirmation circulant sur les réseaux sociaux.

BRÉSIL / PORTUGAL

Déclaration: Des tests pour Covid-19 ont été achetés par des pays en 2017.

Les faits: Des articles circulant sur Facebook et sur des groupes WhatsApp affirment que la base de données du commerce international World Integrated Trade Solutions (WITS) a enregistré des achats de tests de détection de la Covid-19 effectués en 2017 par différents pays. «La plus grande fraude du siècle! Les gouvernements du monde entier savaient déjà, en 2018, que la Covid-19 allait être lancée, et ils ont commandé des millions de tests un an à l'avance », lit-on dans la légende des articles.

Vérité: Dans une déclaration à la chaîne de radio brésilienne CBN, la Banque mondiale, responsable avec d'autres organisations de WITS, a déclaré que la déclaration déforme les informations présentes dans la base de données en ligne. Selon l'entité, il y avait confusion car au cours du dernier mois d'avril, la classification de certains réactifs utilisés dans les tests a été modifiée dans la base de données. Les produits qui avaient été achetés dans le passé et qui serviraient à détecter le nouveau coronavirus ont commencé à être étiquetés comme «kits de test pour Covid-19». Après cette mauvaise interprétation, le 7 septembre 2020, WITS a reclassé les produits en tant que «kits de tests médicaux».

Contrairement à ce que suggère l'allégation, le coronavirus n'a été identifié par la communauté médico-scientifique qu'en décembre de l'année dernière, et son origine, selon l'OMS, n'est pas le résultat d'une manipulation en laboratoire.

PORTUGAL

Déclaration: L'agence portugaise de la santé dit que le coronavirus ne se propage pas si la personne est assise.

Les faits: Des publications sur Facebook ont ​​partagé une brochure d'information prétendument créée par la Direction générale de la santé (DGS), un organe lié au ministère de la Santé au Portugal, qui affirme que le nouveau coronavirus ne se propage pas si la personne est assise.

Vérité: Pour réfuter l'allégation circulant sur les réseaux sociaux, la DGS a retweeté dans son compte officiel un message de l'Association des volontaires numériques en situation d'urgence qui décrit: «Nous ne savons pas qui en profite pour falsifier les messages de la DGS.

Si vous voyez cette image partagée, signalez-la: son contenu est faux et ne provient pas de cette entité. »

AMÉRIQUE LATINE

Déclaration: Le président de la Biélorussie affirme que le FMI a tenté de le soudoyer pour qu'il impose des mesures contre la Covid-19.

Les faits: Des publications sur Facebook affirment que le président biélorusse, Aleksandr Lukashenko, aurait déclaré que le FMI lui avait offert un pot-de-vin millionnaire pour imposer des mesures contre la pandémie de Covid-19.

Vérité: Selon le service de vérification des faits du journal péruvien La República, l'allégation est fausse. Le porte-parole du FMI, Gerry Rice, a déclaré lors d'une conférence de presse le 10 septembre 2020, que ce qui s'est réellement passé: l'entité a bloqué un prêt de 940 millions de dollars à la Biélorussie, demandé par le pays en mars dernier, en raison du manque de mesures pour faire face à la pandémie, "selon les recommandations de l’OMS."

Ne manquez pas notre page Facebook!