Le monde de l'information est complexe - et de fausses histoires et visuels sont souvent largement partagés sur les réseaux sociaux. L'équipe éditoriale de Blasting News repère chaque semaine les canulars et les informations trompeuses les plus populaires pour vous aider à discerner le vrai du faux. Voici les revendications les plus partagées de cette semaine, aucune d’elles n'est légitime.

Etats-Unis

Déclaration: La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, a été démis de ses fonctions pour «état d’ivresse et conduite désordonnée»

Les faits: Un extrait d'un article a été largement diffusé sur les réseaux sociaux, affirmant que: “Nancy Pelosi a été expulsée de la Chambre des représentants des États-Unis pour état d’ivresse et conduite désordonnée. Pour aggraver les choses, c'était lors du décompte des voix pour le projet de loi sur l'aide à la relance.

Pelosi se soucie si peu des Américains qu'elle se présenterait ivre à ce vote important”, déclare le texte. L'article ajoute que la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis a vraisemblablement insulté les membres de la Chambre.

Vérité: Comme le rapporte Reuters, cette affirmation provient d'un site web satirique et n'est donc pas vraie. Après une recherche sur Google, Reuters a découvert que ce texte provenait de Bustatroll.org, un site web qui se décrit comme une «parodie, satire et idiotie» et son logo comprend le label «Satire Rated».

Etats-Unis

Déclaration: Le discours inaugural de Trump a été copié du film comique "Bee"

Les faits: Un message est devenu viral sur les réseaux sociaux déclarant: "Vous savez que votre pays est en difficulté lorsque votre président vole son discours d'investiture au film Bee." Cette affirmation fait référence au discours inaugural de Trump prononcé en 2017 lorsque le président américain a déclaré: «Nous sommes une nation - et leur douleur est notre douleur.

Leurs rêves sont nos rêves et leur succès sera notre succès. Nous partageons un cœur, une maison et un destin glorieux ».

En comparaison, l'article partage le discours de Barry B. Benson, le personnage principal du film “Bee”, qui partage selon le poste les mêmes mots que ceux de Trump. Le message souligne le fait que Trump aurait utilisé les mêmes phrases, sauf que le président des Etats-Unis aurait remplacé les mots «colonie» par «nation» et «ruche» par «maison».

Vérité: Comme le souligne Reuters, Trump a bel et bien partagé ce discours lors de son discours d’investiture de 2017, comme le prouve une transcription. Cependant, rien de similaire n'a été dit par Barry B. Benson dans le film “Bee”, comme le prouve Reuters en partageant le scripte du film.

INDE - AFRIQUE

Déclaration: Vous pouvez savoir si vous avez la COVID-19 en retenant simplement votre souffle

Les faits: Une vidéo vraisemblablement partagée par un hôpital indien, l'hôpital Ananta, affirme que vous pouvez savoir si vous avez la COVID-19 en retenant simplement votre souffle. Les informations sont partagées à travers une vidéo dans laquelle le spectateur est invité à retenir son souffle lorsqu'un point rouge se déplace un point d'un carré à un autre.

Selon le post, également partagé au Kenya et en Afrique du Sud, si la personne est capable de retenir son souffle alors que le point rouge met environ 25 secondes à se déplacer d'un point à un autre, c'est la preuve que ses poumons sont «sains et résistant contre la maladie".

Vérité: AFP Fact Check a contacté l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à propos de ce supposé test de COVID-19. L'OMS a répondu que le test "ne vous dit pas si vous avez la COVID-19", rapporte l'AFP Fact Check. Ils ont donné plus d'informations en disant: «Cela semble être une application simple qui mesure le temps et non le flux d'air. Les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire (due au tabagisme, à la pollution, à l'asthme, à la MPOC ou à une infection pulmonaire, y compris, mais sans s'y limiter, le COVID-19) auraient plus de mal à le faire.

Cela semble inoffensif, mais pas très instructif, une mesure brute de la fonction pulmonaire. De plus, un représentant de l'hôpital d'Ananta, qui aurait partagé cette vidéo, a réfuté le fait que l'hôpital ait partagé ces informations, indique l'AFP Fact Check.

NIGERIA

Déclaration: Trump a rejeté le nouvel accord sur les armes avec le Nigéria

Les faits: Une déclaration a été partagée des milliers de fois sur Facebook, comme le rapporte l'AFP Fact Check. Sa légende décrit: «Dernières nouvelles: Trump rejette le nouvel accord sur les armes avec le Nigéria.» Le texte continue en déclarant: «Le Gouvernement des États-Unis a officiellement déclaré le Nigéria une nation terroriste et instable et s'est engagé à ne jamais leur vendre d'armes pour violation des droits de l'homme contre ses citoyens (sic)».

Vérité: Les deux affirmations sont fausses. Les États-Unis n'ont jamais décrit le Nigéria comme une «nation terroriste et instable» et le gouvernement de Trump n’a jamais refusé de vendre des armes au pays africain. Comme le rapporte l'AFP Fact Check, le Nigéria ne figure pas sur la liste officielle des États sponsors du terrorisme qui est mise à jour de temps à autre.

D'un autre côté, si Obama avait refusé de vendre des armes au Nigéria pour combattre Boko Haram, Trump a changé cela en 2018 lorsqu'il a accepté de vendre des armes et des avions de combat au Nigéria, comme le rapporte l'AFP. En effet, le Nigéria a payé 496 millions de dollars aux États-Unis pour des avions de combat.

SINGAPOUR

Déclaration: Une vidéo montre des professionnels de la santé russes célébrant le vaccin contre le coronavirus

Les faits: Une vidéo partagée des milliers de fois sur Facebook prétend montrer des agents de santé russes célébrant le lancement d'un vaccin contre le nouveau coronavirus. La légende de l'article décrit: «Le vaccin a été lancé.

Les professionnels de la santé russes retirent leurs masques. Les humains sont sauvés! »

Vérité: L'affirmation est fausse. Selon l'AFP Fact Check, lors d'une recherche inversée sur Google, il est possible de retrouver la même vidéo publiée le 11 août 2020 par le Dr Khaled Al-Dahmashi, directeur de l'hôpital King Saud Medical City à Riyad, capitale de l'Arabie saoudite. La légende du tweet d'Al-Dahmashi décrit: «La joie du personnel médical et infirmier de King Saud Medical City #AlShumaisi en fermant les salles d'isolement désignées pour # Covid19 à l'hôpital général, après une baisse significative du nombre de blessures et un augmentation du taux de récupération, Dieu soit loué." La fausse déclaration intervient après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé le 11 août dernier que le pays avait approuvé le premier vaccin au monde contre le coronavirus.

BRÉSIL - USA

Déclaration: La Californie adopte une loi autorisant les relations sexuelles avec des enfants de 11 ans

Les Faits: Des messages partagés sur Facebook et Twitter au Brésil et aux États-Unis affirment qu'un projet de loi adopté en Californie permet à des adultes de 21 ans d'avoir des relations sexuelles avec des enfants de 11 ans. «La Californie a approuvé dans les deux chambres législatives qu'un jeune de 21 ans puisse avoir des relations sexuelles avec un enfant de 11 ans, à condition qu'il y ait un ‘consensus’ entre les deux personnes. Il appartient au gouverneur Newson d'adopter la loi qui peut légaliser la pédophilie », lit-on dans l'un des messages.

Vérité: Selon AP, Reuters et AFP, l'affirmation est fausse.

Le projet de loi SB 145 interdit aux enfants de 11 ans d'avoir des relations sexuelles avec des adultes de 21 ans. Le texte élargit simplement les critères pour déterminer si un adulte doit être enregistré comme délinquant sexuel. En vertu de la loi californienne actuelle, les juges peuvent prendre cette décision dans les cas de relations sexuelles vaginales volontaires mais illégales entre un jeune âgé de 14 à 17 ans et un adulte dans les 10 ans de son âge. SB 145 élargirait cette loi pour inclure les relations sexuelles orales et anales volontaires dans les mêmes paramètres d'âge. Par conséquent, le texte ne rend pas légal pour les adultes d'avoir des relations avec des enfants de moins de 18 ans, encore moins avec des enfants de moins de 14 ans.

PORTUGAL

Déclaration: La Baixa de Lisbonne a perdu son statut de patrimoine mondial de l'Unesco

Les faits: Des messages partagés sur Facebook affirment que "Baixa Pombalina a perdu le classement du patrimoine mondial attribué par l'Unesco" à cause de Fernando Medina (PS), maire de Lisbonne.

Vérité: Selon l'agence portugaise de vérification des faits Polígrafo, l'affirmation est fausse.

Contrairement à ce que prétend le poste, Lisbon Baixa ne fait pas partie de la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Selon le site Web du ministère portugais du Tourisme, seuls deux endroits de Lisbonne figurent actuellement sur la liste: le monastère des Hiéronymites et la tour de Belém.

ESPAGNE

Déclaration: Des immigrants illégaux sont logés dans un hôtel avec piscine

Les faits: Les messages partagés sur Facebook et Twitter montrent une vidéo avec un groupe de personnes dans une piscine et déclarent que ce sont des "immigrants illégaux" emmenés à Maspalomas - un village touristique dans le sud de l'île espagnole de Gran Canaria - et “récompensés par un complexe touristique où ils profitent de la piscine et de tout."

Vérité: Selon l'agence espagnole de vérification des faits Newtral, l'affirmation est fausse.

La vidéo montre en fait le parc aquatique Lago Taurito, situé à Mogán, à environ 20 km de Maspalomas. La direction du parc a déclaré dans un communiqué que les personnes inscrites sur les images sont des clients et non des «immigrants illégaux».

Suivez la page Donald Trump
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!