La wilaya d’Illizi occupe une place géostratégique très importante, dans le sud-est de l’Algérie. Elle dispose un réseau routier de 5514km, dont 2206km de routes nationales, 1284km de routes de wilaya, 37km de routes communales ainsi que 1987km de pistes.

BOD - Illizi, une nouvelle route

En effet, la concrétisation de la route de wilaya n°02, BOD – Illizi, , par Oued Samen, est l’une des clefs de l’organisation du territoire de cette wilaya, située à l’extrême sud-est de l’Algérie, ce qui permettra de diminuer les distances parcourues entre la partie nord et la partie sud de la wilaya. Il s’agit d’un axe qui permettrait de gagner pas moins de 400 km par rapport l’itinéraire actuel (estimé à 700 km) qui passe par In Amenas – Ohanet – TFT et Hassi Bellagbour.

Pour El-Aïd Mechai, un des habitants de Bordj Omar Driss: "l'ouverture de cette route soulagera énormément toute la population du Tassili n'Ajjer et contribuera, sans nul doute, à désenclaver et redynamiser notre commune sur tous les plans, notamment touristique et économique", avant de poursuivre, "Elle rendra l'évacuation sanitaire des malades moins pénible par rapport l'actuel trajet qui oblige les patients à supporter leurs douleurs en silence".

Une route pour une bonne articulation régionale

Le premier magistrat de la wilaya d’Illizi, Mustapha Aghamir, n’a cessé de rappeler l’importance de cet axe routier dans le désenclavement et la dynamisation de cette localité qui se trouve se trouve à la croisée des chemins entre Ouragla au Nord, Tamanrasset à l’Est, et le chef lieu de wilaya au Sud.

Dans son intervention, lors d’une rencontre par visioconférence, tenue avec le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, le wali d’Illizi a expliqué: « les perspectives d’investissement et de développement local de la commune de Bordj Omar Driss qui possède des potentialités économiques très appréciables, à la fois agricoles et énergétiques.

Cette route est porteuse de promesses à moyen et long terme et aura un rôle majeur à accomplir dans l’intégration économique de la région», précise-t-il.

Une route recommandée par le SNAT 2030

En fait, la réhabilitation de cette route figure parmi les scénarios recommandés par le Schéma national d’aménagement du territoire (SNAT 2030) qui a pour objectif de créer les conditions permettant de répondre aux spécificités du milieu désertique et aux besoins de ses habitants.

Le SNAT 2030 se base sur quatre lignes directrices pour répondre aux grands enjeux du développement du territoire national. Elles visent à créer un territoire durable, une dynamique de rééquilibrage territorial, les conditions de l’attractivité et la compétitivité des territoires et de réaliser l’équité territoriale.

Donc, l'aboutissement de ce projet de réhabilitation de la route Bordj Omar Driss - Illizi, plus précisément le tronçon Bordj Omar Driss - Oued Samen, sur une distance de 150km, trouve tout son sens, afin de concrétiser les ambitions du SNAT 2030 et de mettre en relation les différentes zones et régions éloignées de la wilaya d’Illizi, mais aussi et surtout, assurer un meilleur fonctionnement du territoire.

Pour rappel, le Plan d’aménagement du territoire de la wilaya d'Illizi (PATW), projeté à l’horizon 2030, a été adopté depuis l'an 2016.

Il s’agit d’une approche transversale avec tous les secteurs impliqués, dont l’objectif est l’articulation des politiques sectorielles, visant un développement territorial, économique et social cohérent et d’une gestion plus intégrée de l’espace de cette wilaya.

Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!