Le promoteur et PDG du Groupe Mekit dont fait partie Mekit Invest a donné un point de presse le vendredi 16 septembre 2020 à Yaoundé, ceci afin d'éclairer l'opinion publique suite à une décision du Gouverneur de la région du Centre qui a frappé du point sur la table. Cette suspension a été émise par une décision signée le 15 octobre dernier, par Naseri Paul Bea qui a suspendu temporairement, dans sa région de compétence, les activités de cette entreprise spécialisée.

L'entreprise fonctionnant dans l'économie numérique qui est spécialisée dans la "Cryptomonnaie" et le "trading" s'est donc investi afin de mettre en évidence les activités de cette entreprise.

Le promoteur de cet établissement en la personne de Jean Calvin Mebenga a tenu à mettre en relief les activités de Mekit Invest. L’autorité administrative reproche à l’entreprise de ne disposer d'aucun agrément de la Commission de surveillance des marchés financiers (Cosumaf), et appelle les souscripteurs à retirer leurs fonds de cette entreprise. A en croire les autorités, ce sont 1900 clients engagés auprès de l'entreprise pour plus de 1,5 milliard de FCFA.

"Nous avons pris acte de la décision du Gouverneur. Nous travaillons uniquement dans l'achat et la vente de la cryptomonnaie à savoir le bitcoin et bien d'autres sur les plateformes digitales qui sont à notre disposition. Il ne s'agit donc guère d'une organisation, c'est une entreprise en bonne et due forme qui peut avoir quelques défaillances dans sa façon de fonctionner. Mais je ne voudrais pas qu'on associe le groupe Mekit Invest à une organisation", s'est notamment exprimé Jean Calvin Mebenga à l'entame de la rencontre.

En effet le Conseil d'administration s'est réuni cette même journée en présence d'un huissier de justice nommé Maître Essomba qui a commit un procès verbal de la tenue de cette réunion qui a été stratégique en vue de trouver les voies et moyens pour rassurer la clientèle de cette société.

Mekit Invest penche pour une nouvelle approche

Rappelons que Mekit Invest est une entreprise de droit camerounais, créée en 2019 sous le Registre de Commerce N° : RC/DLBB/2019/B/109 et Contribuable : M022812679623P dont la direction générale est à Douala -Bonapriso , Rue kotoko, et également une agence à Yaoundé, située à la rue Salomon Olembe immeuble Hawaï City (Bastos et Mvan).

Le promoteur a par ailleurs souligné qu'au moment ou le communiqué du Gouverneur est arrivé, l'entreprise était déjà sur le terrain entrain de procéder aux paiements, et au règlement partiel des factures impayées de leurs clients.

En date du 01 septembre 2020, l'entreprise à subit des perturbations dans son réseau internet. Ces perturbations ont conduit à des conséquences graves sur l'ensemble de ses installations, ce qui a ralenti les activités des nombreux clients. Les clients reçoivent leur paie à travers le GSM du service "Orange Money" et "MTN Mobile Money", selon les contrats de partenariats avec les maisons de téléphonies Orange Cameroun et MTN Cameroun.

"L'activité de trading est une activité volatile.

Le monde actuel vivant au rythme de l'économie numérique et de la dévaluation monétaire, on ne peut donc pas être en reste. L'erreur de l'entreprise a été de ne pas s'entourer d'un dispositif qui contrôle cette activité au Cameroun. Je dois relever que ce qui n'est pas interdit est toléré, et ce qui est toléré doit être recadré. Nous allons respecter tout ce qui concoure autour de cette note, ce qui voudrais une fois de plus créer un rapprochement envers notre clientèle.

Nous nous permettons humblement de rassurer nos clients, qui jusqu'ici avaient déjà procédés à l'achat de nos produits, que tous seront payés après l'audit qui a été engagé. Nous rassurons notre clientèle en ce que Mekit est désormais plus près de vous et nous sommes à votre écoute. Nous nous attelons comme par le passé à mettre en place plusieurs solutions pour qu'enfin, nous puissions vous communiquer une date pour les paiements destinés à ceux qui seront concernés", a continué le promoteur de cette entreprise.

Jean Calvin Mebenga propose une démarche stratégique pour les prochains paiements

Le promoteur de l'entreprise a toutefois souligné que l'ensemble de son personnel est bel et bien en place et travaille à ce que les activités et les paiements puissent reprendre sans perturbations. Le Groupe Mekit a ainsi trouvé une solution alternative avec une banque locale, ceci dans un partenariat commun dans le but de pouvoir payer les clients qui devaient normalement recevoir leurs gains par les cartes prépayées.

Jean Calvin Mebenga a également insisté sur le fait que 98% des clients de son entreprise qui reçoivent leur paiement par ce canal, n'ont pas de problème de paiement et sont à jour avec le contrat qui les lie.

Cette société spécialisée dans le trading, s'engage donc à restituer les gains, selon le calendrier qui sera défini et la communication qui sera faite, des investissements de ses clients qui n'ont pas pu percevoir leur gain à ce jour.

L'entreprise sollicite une clémence de la part des pouvoirs publics dans le but d'accéder dans leurs bureaux afin que leurs équipes travaillent pour l'actualisation du fichier client, sans heurt, sans menaces et sans vandalisme, car selon le promoteur, l'ensemble du personnel de Mekit Invest est hautement en danger et reçoit de nombreuses menaces de mort. "Dans la nuit du 13 au 14 octobre 2020, nous avons constaté dans nos bureaux sis aux quartiers Mvan et à Bastos, des prospectus, et des flyers qui avaient des messages fortement incitateurs.

Des messages qui n'ont rien à voir avec l'activité du groupe, des messages d'activistes, visant à incriminer une tribu. Et dans ces messages qui sont contenus dans les tracts, il a été dit que toutes les entreprises et toutes les sociétés qui sont détenues par la communauté Béti au Cameroun doivent fermer. Et nous n'avons pas hésité un seul instant de saisir les autorités pour leur faire part de ces menaces. Nous avons informés les pouvoirs publics, les forces de défense, notamment la gendarmerie et la police qui promptement à réagi favorablement à cette requête qui est verbale.

Le groupe Mekit Invest n'est aucunement responsable, n'a aucun lien de près ou de loin avec des entités qui visent à détruire le Cameroun par des propos liés au tribalisme. L'entreprise à plus de 200 employés et on retrouve pratiquement toutes les tribus à l'intérieur. Nous respectons l'appel du Chef de L'Etat S.E. Paul Biya sur l'appel sur la promotion du vivre ensemble et nous allons rester dans cette même lancée. A travers nos caméras de surveillance à Bastos, nous avons remarqué deux individus sur une moto qui ont expressément jetés les flyers en pleine nuit", a terminé Jean Calvin Mebenga.

Ne manquez pas notre page Facebook!