Ce lundi 19 octobre 2020, le Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense (MINDEF), Joseph Beti Assomo, a fait un communiqué concernant l'incendie qui s'est déclenché dans la journée du vendredi 16 octobre 2020 dans la ville de Bamenda (région du Nord-Ouest). Cet incendie se serait déclenché dans les environs de 16h et 30 minutes dans le bâtiment abritant le poste de Commandement du Groupement de Gendarmerie Territoriale de la ville de Bamenda au lieu dit "Up Station".

Afin d'amener plus d'éclaircies dans cette montée de flammes, le MINDEF a tour à tour développé et défini les différentes étapes de la propagation de cet incendie après un constat précis des lieux.

Selon le communiqué, l'intervention des sapeurs-pompiers, appuyés par les éléments de la Gendarmerie Nationale et les populations riveraines, a permis à circonscrire les flammes et de maîtriser entièrement le feu vers 19 heures.

Un incendie causé par le concessionnaire public de l'électricité

En date de la propagation des flammes dans le bâtiment, les médias et les réseaux sociaux ont aussitôt partagé les images de la gendarmerie en feu. Jusqu'à ce jour, l'opinion publique n'avait pas su où, ni comment les flammes avaient été propagées. Des spéculations ont couru sur les réseaux sociaux, faisant état d'une attaque de terroristes sécessionnistes. En effet, des rumeurs ont fait état d'une rogne de séparatistes suite à l'arrestation du terroriste séparatiste Ayekeh alias "Man pass Gun" le 13 septembre dernier.

Par ailleurs, le communiqué du Ministère de la Défense indique que les premiers éléments de l'enquête ouverte font place à un incendie d'origine accidentelle. Cet incident serait dû in facto à un brusque retour de l'énergie électrique dans la ville de Bamenda qui subit régulièrement des coupures intempestives d'énergie.

Ce retour soudain de l'électricité aurait manifestement causé un choc dans l'emplacement du compteur du bâtiment de la Compagnie de Gendarmerie. Ecartant ainsi toute suspicion laissant à penser que ces flammes seraient d'origine criminelle provenant de séparatistes terroristes.

Les Forces de défense toujours aux côtés des populations du Cameroun

Le communiqué signé du Capitaine de Frégate Atonfack Guemo Cyrille Serge, indique que les éléments de l'enquête actuellement disponibles, laissent clairement établir que ces montées de flammes n'avaient aucunement un quelconque lien avec la situation qui prévaut dans les régions du NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest). La crise qui sévit dans ces régions dénote de nombreuses attaques de ces séparatistes terroristes dans les communautés, néanmoins les FDS (Forces de Défense et de Sécurité) mènent un combat patriotique afin de protéger les biens et les personnes dans ces zones.

L'opération "Bamenda Clean" est l'une des mesures qui commence peu à peu à porter ses fruits avec les captures des chefs de gangs et de certains hors la loi.

Pour ce faire, le Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense renouvelle ses encouragements au Chef de l'Etat, Chef des Forces Armées Son Excellence Paul Biya, aux FDS, ainsi qu'aux populations environnantes pour leur collaboration. Il indique ainsi que la poursuite quasi-normale de l'activité de la formation de Gendarmerie concernée va continuer.

Ne manquez pas notre page Facebook!