Le Cameroun est plus que jamais engagé dans la lutte contre la propagation du Coronavirus (Covid-19). Aujourd'hui ayant un dispositif des plus aguerris pour ce combat contre cette pandémie mondiale, le Ministère de la Défense (Mindef) à travers le Ministre Délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, a notamment lancé une production massive de masques de protection.

Sachant que le port obligatoire du masque de protection a été décrété ce 13 avril 2020, par le gouvernement camerounais, la nécessité de s'en procurer demeure une obligation par tous les citoyens. Le 17 avril 2020, le Mindef s'est ainsi rendu à l'atelier à l'Atelier Central Couture de la Réserve Logistique des Armées et de la Gendarmerie.

Il était en compagnie de Koumpa Issa, de Kamsouloum Saïd, (SG du Mindef) et de quelques responsables dudit ministère.

Le Mindef pour un gage sécuritaire renforcé

Cette visite s'est déroulée dans le cadre de pouvoir s'enquérir de l'évolution de la confection de ces masques de protection. Cet atelier est dans une estimation de production de près de 2500 masques par jour selon la probabilité de confection. Pour ce faire, avec la montée de la demande, une production de 5000 masques par jour sera disponible dès le 22 avril 2020. Ceci accompagné d'un timing de 7 jours de travail au lieu de 5 jours par semaine.

Ce matériel dans l'ensemble respecte les normes appropriées requises et ont éventuellement été testés et validés par la Direction de la Santé Militaire.

Celui-ci a pour objectif spécifique de mener une expertise de conception fiable en rapport avec le respect des normes sanitaires pour ces masques de protection. Après la fabrication, ces masques seront tour à tour acheminés vers la Réserve Logistique des Armées et ceux de la Gendarmerie. La distribution se fera progressivement à tous les personnels militaires du pays.

La protection comme cheval de bataille pour l'Armée

Les Forces Nationales de Défenses et de Sécurité (FDS) étant pleinement engagés dans la lutte contre le terrorisme et celui de la protection des biens et personnes, cet apport sera parallèlement indispensable pour les descentes sur le terrain et pour la prévention contre le Covid-19, et ce dans toutes les régions du pays.

Les statistiques à ce jour se chiffrant à 1017 cas infectés, 670 cas actifs, 305 cas guéris, 42 décès, et 33 cas en Oxygènothérapie, selon le Ministère de la Santé publique ce dimanche 19 avril, démontrent que l'heure n'est plus simplement à la simple sensibilisation, mais aussi à la prévention dans l'urgence de toute la population camerounaise.

Le 13 avril 2020, la société SATPHARMA en présence de son directeur Sato Désiré, a d'ailleurs remis un don de matériel médical à la Direction de la Santé Militaire sis à l'hôpital Militaire régional N°1. Cette donation s'est effectuée en présence du Colonel-médecin Abeng Mbozo'o Emile (Directeur de la santé militaire) à Yaoundé. Elle était constituée de combinaisons de protection médicale, de thermo-flashs (destiné au contrôle systématique de la températures), de gants médicaux, et de gels hydroalcooliques (fabriqués et validés par le Ministère de la Santé Publique).

Pour accompagner la gestion du Coronavirus par le personnel militaire, un autre matériel a été ajouté en apport. Il s'agissait de brancards, de seaux-robinets, et d'un système d'isolement à pression négative, pour compléter cette donation. En outre, le Mindef Joseph Beti Assomo, a également prescrit l'usage des gestes barrières préconisés par les autorités sanitaires du ministère de la Santé Publique du Cameroun. Ces mesures prescrites par le gouvernement sous hautes instructions du Chef de l'Etat, Chef des Armées S.E. Paul Biya, vont manifestement permettre de préserver la santé de tout le personnel militaire et celui de son entourage.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!