Le monde de l'information est complexe - et de fausses histoires et visuels sont souvent largement partagés sur les réseaux sociaux. L'équipe éditoriale de Blasting News repère chaque semaine les canulars et les informations trompeuses les plus populaires pour vous aider à discerner le vrai du faux. Voici les revendications les plus partagées de cette semaine, aucune d’elles n'est légitime.

Etats-Unis

Déclaration: Clint Eastwood a déclaré avoir voté contre Biden

Les faits: une lettre attribuée à l'acteur et réalisateur Clint Eastwood a été partagée sur les réseaux sociaux, affirmant qu'il avait voté contre le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden. Dans la lettre, certaines insultes prétendument proférées par Clint Eastwood contre Biden ont été partagées.

Vérité: comme le rapporte Reuters, une citation similaire a été partagée en 2013 sans mentionner le nom de Biden.

Une porte-parole de Clint Eastwood a démenti l'affirmation en disant que le réalisateur et l'acteur n'avaient approuvé ni Donald Trump ni Biden concernant les prochaines élections présidentielles.

Etats-Unis

Déclaration: Le gouverneur du Colorado, le démocrate Jared Polis, prévoit un arrêt de la COVID-19 qui empêchera le vote en personne et donc limitera potentiellement les votes républicains

Les faits: Plusieurs articles sur les réseaux sociaux disent que le gouverneur du Colorado, le démocrate Jared Polis, a déclaré qu'un «arrêt très restrictif» fera partie des nouvelles restrictions plus strictes mises en place au Colorado pour arrêter la propagation du coronavirus.

Les utilisateurs des réseaux sociaux dénoncent le fait que cela mettrait fin au vote en personne et «supprimerait les votes largement républicains qui préfèrent voter en personne».

Vérité: Comme l’a rapporté Reuters, le Colorado n’est pas actuellement soumis au niveau de restriction «rester à la maison».

De plus, un porte-parole de Polis a déclaré à Reuters que les centres de vote restaient ouverts et que les résidents du Colorado pourraient voter pour les prochaines élections.

Royaume-Uni

Déclaration: Un film de 1956 avait prédit la pandémie de la Covid-19

Les faits: Une vidéo prétendument réalisée en février 1956 a été largement partagée sur les réseaux sociaux.

Elle montre plusieurs images en noir et blanc comme un homme écrivant sur une machine à écrire ou une carte de l'Asie de l'Est. La voix off dit: «Les experts prédisent que d'ici 2020, un nouveau virus émergera et se propagera de quelque part en Asie vers le reste du monde.»

Vérité: Le créateur vidéo, l'auteur et satiriste Max Patrick Schlienger, qui utilise le pseudonyme RamsesThePigeon en ligne, a déclaré à l'AFP: «L'intention derrière la vidéo était de se moquer des parties les plus populaires de la désinformation qui se propageaient à l'époque, à savoir que la Covid-19 était un virus en grande partie inoffensif et la réponse à cela a été exagérée », a-t-il déclaré.

Royaume-Uni

Déclaration: Les jeunes sont plus susceptibles de développer ce que l'on appelle le «long Covid» après une infection initiale par la Covid-19, déclare Matt Hancock, secrétaire de la Santé

Les faits: Le 22 octobre, le secrétaire de la Santé au Royaume-Uni, Matt Hancock, a déclaré à la Chambre des communes: «Nous avons deux éléments de preuve; l'une est la preuve du King’s College de Londres qui montre qu'environ une personne sur 20 atteinte de coronavirus est susceptible d'avoir des symptômes à long terme, mais l'autre preuve implique que chez les adultes de moins de 50 ans, la proportion est plus proche d'une personne sur 10.

»

Vérité: Selon FullFact, cette affirmation de Hancock est basée sur une étude du King’s College de Londres. Comme le rapporte l'agence de vérification des faits, l'analyse référencée publiée le 21 octobre dit en fait le contraire. Le document suggère que les personnes de plus de 70 ans courent environ deux fois plus de risque que les personnes de moins de 50 ans d'être malades pendant plus de huit semaines, ce qui définit le «long covid». Le chiffre comparant une personne sur 10 de moins de 50 ans n'est pas pertinent car il met en évidence les personnes présentant des symptômes qui ont duré plus de quatre semaines, plutôt que huit, et qui ne sont donc pas considérées comme «malades avec un long covid».

FRANCE

Déclaration: Le footballeur Paul Pogba a quitté l'équipe nationale de France de football en raison des propos du président sur l'Islam

Les faits: Des centaines de messages ont été partagés sur les réseaux sociaux disant que le joueur de football, Paul Pogba, avait quitté l'équipe nationale de France de football suite aux «insultes dirigées contre le Prophète» par le président français Emmanuel Macron. Cela fait suite à la mort de Samuel Paty, un enseignant français assassiné par un terroriste islamiste pour avoir montré des caricatures du prophète Mahomet lors d'un cours sur la liberté d'expression. Le site de sport arabe 195sports.com et le tabloïd anglais The Sun ont partagé les informations sur le joueur.

Vérité: Paul Pogba a démystifié l'information sur son compte Instagram en publiant une capture d'écran de l'article de The Sun en disant: «Je suis consterné, en colère, choqué et frustré que certaines sources 'médiatiques' m'utilisent pour faire de fausses manchettes dans le sujet sensible du courant des événements français et d'ajouter ma religion et l’équipe de France au pot.»

KENYA / LIBERIA

Déclaration: Les États-Unis annoncent des «visas électroniques» permanents pour le Kenya et le Libéria

Les faits: Des messages publiés sur deux pages Facebook intitulées «Ambassade du Libéria à Washington DC» et «Ambassade du Kenya à Washington DC», ont affirmé que le gouvernement américain a annoncé des «visas électroniques» permanents pour le Kenya et le Libéria .

Selon les articles, la décision du président Donald Trump provient suite aux effets de la pandémie de la Covid-19 et vise à faciliter l'entrée de certains professionnels de ces deux pays aux États-Unis.

Vérité: Selon AFP Fact Check, les deux pages derrière les prétendues annonces ne sont pas officielles des ambassades respectives à Washington. Après que les revendications aient été massivement partagées, les deux ambassades ont publié des déclarations sur leurs sites Web officiels déclarant les annonces comme «fausses» et «frauduleuses».

PHILIPPINES

Déclaration: La Banque mondiale et le FMI ont été créés par le dictateur philippin Ferdinand Marcos et le défunt nationaliste philippin José Rizal

Les faits: Des messages partagés sur Facebook affirment que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont été créés par le défunt dictateur philippin Ferdinand Marcos et le regretté nationaliste philippin José Rizal.

Vérité: Selon AFP Fact Check, l'affirmation est fausse. Ferdinand Marcos a dirigé les Philippines entre 1965 et 1986. José Rizal, à son tour, a été exécuté en 1896. Sa mort a alimenté aux Philippines la lutte contre la domination coloniale espagnole. Cependant, la Banque mondiale et le FMI ont été créés après la conférence de Bretton Woods en 1944, aux États-Unis donc, cinq décennies après la mort de Rizal et deux décennies avant que Marcos ne soit élu président.

ESPAGNE

Déclaration: Une image montre un passeport délivré pour transférer la momie de Ramsès II d'Égypte vers la France

Les faits: Des publications sur Facebook ont partagé l'image d'un prétendu passeport délivré en 1976 au nom de la momie de Ramsès II.

Selon les messages, le document a été créé pour qu'il soit possible de transporter la dépouille du pharaon d'Egypte en France, pour effectuer des travaux de restauration.

Vérité: Selon l'agence espagnole de vérification des faits Newtral, les restes de Ramsès II ont en fait été transportés d'Egypte en France en 1976. Cependant, les informations du passeport sont fausses. Grâce à une recherche inversée sur Internet, il est possible de constater que l'image partagée du passeport est en fait une illustration publiée par le magazine Heritage Daily en mars 2020, pour «représenter» la documentation que la France exigeait de l'Égypte pour approuver l'entrée de la momie en leur territoire.

Sous l'image publiée par Heritage Daily, il y a le message suivant en rouge: "Création du passeport par un artiste - L'image est à des fins représentatives."

AMÉRIQUE LATINE

Déclaration: Une vidéo montre que les incendies de forêt sont causés par les gouvernements

Les faits: Des publications sur Facebook ont ​​été partagées montrant une vidéo d'un hélicoptère mettant le feu à certaines étendues de forêt. La légende dans les messages affirme que les images sont la preuve que les incendies de forêt sont causés par les gouvernements.

Vérité: Selon les informations du service de vérification des faits du journal péruvien La República, les images montrent en fait l'application d'une technique de brûlage contrôlé, utilisée précisément pour lutter contre l'apparition de grands incendies de forêt.

Grâce à une recherche inversée sur Internet, l'AFP Fact Check est arrivé à la vidéo originale, publiée le 21 août 2020, et a contacté l'auteur des images. L'homme a dit être un pompier et a garanti que les images montrent l'application de la technique de la combustion contrôlée à l'aide d'hélicoptères, également appelée «helitorch».

BRÉSIL

Déclaration: La Chine n'utilisera que le «vaccin suédois» contre la Covid-19 dans sa population

Les faits: Des publications sur Facebook affirment que le gouvernement chinois a négocié l'achat de doses du vaccin contre la Covid-19 développées par la société pharmaceutique anglo-suédoise AstraZeneca pour être utilisées dans sa population, au lieu d'opter pour les immuniseurs qui sont en cours de développement dans le pays, comme CoronaVac ou le pharmaceutique chinois Sinovac.

Vérité: Selon les informations de l'agence brésilienne de vérification des faits Lupa, l'affirmation est fausse. La rumeur diffusée sur les réseaux sociaux pourrait être basée sur le fait que le 6 août 2020, le laboratoire chinois Shenzhen Kangtai a signé un accord pour la production en Chine de 100 millions de doses expérimentales du vaccin développé par AstraZeneca en collaboration avec l'Université d'Oxford. Cependant, selon les informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il existe au moins quatre vaccins chinois qui sont en phase trois d'essais cliniques et ont été testés dans la population du pays, y compris CoronaVac. Quoi qu'il en soit, il n'y a toujours aucun vaccin qui s'est avéré efficace contre la Covid-19.

Ne manquez pas notre page Facebook!