Le monde de l'information est complexe - et de fausses histoires et visuels sont souvent largement partagés sur les réseaux sociaux. L'équipe éditoriale de Blasting News repère chaque semaine les canulars et les informations trompeuses les plus populaires pour vous aider à discerner le vrai du faux. Voici les revendications les plus partagées de cette semaine, aucune d’elles n'est légitime.

Etats-Unis

Déclaration: La recherche sur le vaccin par Pfizer contre la COVID-19 a été entièrement financée par l'opération Warp Speed ​​de Donald Trump

Les faits: Le 9 novembre, Pfizer et BioNTech ont annoncé leur vaccin candidat contre la COVID-19, montrant une efficacité de 90%. Suite à la nouvelle, Donald Trump a tweeté: «À la suite de l'opération Warp Speed, Pfizer a annoncé lundi que son vaccin contre le virus chinois était efficace à plus de 90%.

Pfizer a déclaré que cela ne faisait pas partie de Warp Speed, mais cela s'est avéré être une fausse déclaration malheureuse." L'ancien vice-président américain Mike Pence a soutenu Trump dans un autre article, affirmant que cette recherche était le fruit d'un «partenariat public-privé forgé par le président Donald Trump».

Vérité: La porte-parole de Pfizer, Jerica Pitts, a répondu à ces affirmations en disant: «Les coûts de développement et de fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer ont été entièrement autofinancés.

Nous avons décidé d'autofinancer nos efforts afin de pouvoir avancer le plus vite possible », rapporte AP. L'accord conclu entre la société américaine Pfizer et le gouvernement américain portait sur la fourniture de 100 millions de doses si le vaccin est autorisé par la Food and Drug Administration (FDA).

Etats-Unis

Déclaration: Le rince-bouche est un remède contre le coronavirus

Les faits: Une étude réalisée par l'Université de Cardiff, au Royaume-Uni, a été largement partagée en ligne, affirmant que le rince-bouche pouvait «tuer» le coronavirus en «30 secondes» et s'il y était exposé dans un laboratoire.

L'étude n'a pas été révisée par des pairs ni publiée, comme le rapporte Dr Richard Stanton, auteur principal de l'étude, à la BBC.

Vérité: La Dr Rasmussen, virologue à l'Université de Georgetown, a été interviewée par le New York Times à propos de cette étude. «Vous pouvez utiliser un rince-bouche pour réduire votre propre risque de gingivite», dit-elle. «Je ne pense pas que cela aura un impact significatif sur votre capacité à transmettre ce virus», a-t-elle ajouté. Le nouveau coronavirus n'infecte pas seulement la bouche et le nez, mais aussi les poumons et la gorge profonde, où le produit ne peut pas entrer, rapporte le New York Times. La Dr Rasmussen a ajouté que le bain de bouche «n'est pas un antiviral».

Les recherches de l'Université de Cardiff suggèrent que le bain de bouche pourrait aider à tuer le virus dans la salive, mais ne montre pas de traitement pour le coronavirus, rapporte la BBC.

Royaume-Uni

Déclaration: Il existe un tissu pulmonaire de fœtus masculin avorté dans le vaccin Oxford AstraZeneca contre le coronavirus

Les faits: Une vidéo Facebook montre un aperçu d'un vaccin présumé d'Oxford AstraZeneca pour la recherche contre le COVID-19 (AZD1222). La vidéo partage une page de recherche sur AZD1222, qui décrit: «Nous avons utilisé le séquençage direct de l'ARN pour analyser l'expression du transcrit du génome ChAdOx1 nCoV-19 dans les lignées cellulaires humaines MRC-5 et A549.» La séquence suivante montre une page Wikipédia expliquant que la MRC-5 est: «Développée à l'origine à partir de recherches sur le tissu pulmonaire d'un fœtus de race blanche avorté âgé de 14 semaines.»

Vérité: AstraZeneca a démystifié l'information à Reuters par e-mail en disant qu'AZD1222 n'a pas été développé à l'aide de lignées cellulaires MRC-5.

L'étude présentée sur la vidéo est une étude indépendante menée par des scientifiques de l'Université de Bristol, au Royaume-Uni. Il faisait partie d'une recherche pré-clinique, avant les essais sur l'homme, et n'a pas été inclus dans la création du vaccin lui-même, rapporte Reuters.

FRANCE

Déclaration: A cause des mutations du coronavirus, "le vaccin ne peut pas fonctionner"

Les faits: Une vidéo Facebook qui a été partagée des milliers de fois montre Louis Fouché, un présumé médecin, en train de dire: «Là, on en est au quatrième variant à Marseille depuis six mois, c'est-à-dire que vraiment, il change tout le temps et le quatrième variant, il est vraiment très différent du premier, il pourrait presque s'appeler Sars-CoV-3» Il ajoute: «Même des gens qui ont eu des anticorps positifs, qui sont censés avoir développé une immunité au premier virus, ils ont fait une deuxième fois un Covid, une troisième fois un Covid.

Ca veut dire que le vaccin ne marchera jamais».

Vérité: L'AFP précise que «le Sars-CoV-2, mutent plus vite que les virus à ADN car leurs erreurs d'encodage sont plus fréquentes». Cependant, l'AFP ajoute que le nouveau coronavirus mute moins vite que les autres virus à ARN, ce qui a conduit les scientifiques à convenir que le virus à l'origine du COVID-19 est «relativement stable», rapporte l'AFP. La virologue et présidente du comité scientifique français du vaccin Covid-19, Marie-Paule Kieny, a expliqué sur France Info: «Pour le moment, il n'y a aucune indication que ces mutations puissent avoir un impact dans la capacité des vaccins à reconnaître et protéger contre ces (variants de) virus».

Cependant, elle a ajouté: «Ca ne veut pas dire que ça n'arrivera pas, on peut arriver à un moment ou les mutations sont trop importantes et il faudra arranger, modifier la formule du vaccin comme on le fait chaque année ou presque chaque année pour le vaccin contre la grippe».

GABON

Déclaration: Le Gabon a célébré son premier mariage homosexuel

Les faits: Plusieurs photos montrant deux femmes gabonaises s'embrassant et échangeant leurs alliances ont été partagées sur les réseaux sociaux. La légende décrit: «Le Gabon vient d'officialiser son premier mariage homosexuel à Makokou, dans la province d'Ogoue Ivindo.»

Vérité: «La loi ne permet pas de célébrer une union entre des personnes de même sexe ou de s'embrasser en public parce que cela porte atteinte aux 'bonnes mœurs'», a déclaré un procureur gabonais, rapporte l'AFP.

L’agence de vérification des faits a également interrogé l’un des frères des femmes qui a déclaré: «Il n’y avait pas de chef de village, pas de chef de district, pas de maire, pas de prêtre, pas de pasteur.» L’AFP rapporte qu’il s’agissait d’un faux mariage, pour prouver que l’une des femmes était prête à adopter l’enfant de l’autre femme. Les deux femmes ont été arrêtées lundi 9 novembre pour «insulte aux bonnes mœurs», rapporte l’AFP.

AFRIQUE DU SUD

Déclaration: La pandémie n'existe pas et le coronavirus est une «grippe normale»

Les faits: Une vidéo partagée des milliers de fois sur Facebook montre un panel de médecins présentant diverses allégations concernant la COVID-19. À un certain moment, l'un des panélistes nie l'existence de la pandémie et qualifie le virus de «grippe normale».

Vérité: La vidéo a été publiée par un groupe de médecins internationaux basé en Europe appelé World Doctors Alliance, célèbre pour avoir rejeté les confinements en réponse à la pandémie de coronavirus. Contrairement à ce que prétend la vidéo, le 11 mars 2020, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la COVID-19 pandémique, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont ensuite confirmé. Quant à l'affirmation selon laquelle le coronavirus est une «grippe normale», le CDC consacre une page sur son site Web pour expliquer les similitudes et les différences entre la grippe saisonnière et la COVID-19. «La COVID-19 semble se propager plus facilement que la grippe et provoque des maladies plus graves chez certaines personnes.

Cela peut également prendre plus de temps avant que les gens ne présentent des symptômes et les gens peuvent être contagieux plus longtemps », explique le CDC.

CHINE

Déclaration: Une vidéo montre des pingouins volant à travers les glaciers du pôle Sud

Les faits: Une vidéo partagée des centaines de milliers de fois sur Facebook, Twitter et Weibo prétend montrer des pingouins volant à travers les glaciers du pôle Sud.

Vérité: Selon AFP Fact Check, l'affirmation est fausse. Initialement publiée le 1er avril 2008, la vidéo a été créée numériquement par la BBC en guise de farce pour le poisson d'avril. Sur la page YouTube de la BBC, vous pouvez trouver publié le même jour la réalisation de la farce.

BRÉSIL

Déclaration: Des photos montrent Joe Biden harcelant des enfants

Les faits: Les publications partagées sur Facebook montrent deux images qui montrent soi-disant Joe Biden harcelant des enfants. Les messages accusent le politicien d'être un pédophile.

Vérité: La première image, du photographe Patrick Semansky, de l'AP, montre Biden embrassant le visage de son petit-fils Robert Hunter Biden II lors des funérailles de Beau Biden, le père de Robert, en 2015. La deuxième image montre en fait le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, embrassant le visage d'un enfant lors d'un rassemblement en mars 2020.

ESPAGNE

Déclaration: Le chef de campagne de Joe Biden a été arrêté

Les faits: Des publications partagées sur Facebook annoncent l'arrestation d'un homme du nom de Dallas Jones, qui serait le chef de campagne de Joe Biden.

Les messages sont suivis d'une photo d'un homme noir menotté escorté.

Vérité: Selon les informations de l'agence espagnole de vérification des faits Newtral, l'affirmation est fausse. Premièrement, le chef de campagne de Joe Biden est une femme nommée Jennifer O'Malley, contre laquelle il n'y a pas de mandat d'arrêt. Quant à l'image partagée dans les posts, elle montre l'acteur américain Cuba Gooding Jr en détention le 13 juin 2019, à New York, après avoir été accusé d'abus sexuels. Enfin, Dallas Jones est analyste politique et a travaillé sur la campagne Biden dans l'État du Texas. Cependant, il n'y a aucune trace de son arrestation.

AMÉRIQUE LATINE

Déclaration: Anthony Fauci a "confirmé " que les masques faciaux causent une pneumonie

Les faits: Des publications partagées sur Facebook affirment qu'Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (Niaid), a confirmé que l'utilisation de masques faciaux est liée au développement de maladies pulmonaires, telles que la pneumonie.

Certains des articles joignent comme «preuve» une photo d'une étude de 2008, à laquelle Anthony Fauci a participé, sur la pneumonie bactérienne lors de la pandémie de grippe espagnole de 1918-1919.

Vérité: Selon une déclaration de Niaid, «l'étude de 2008 ne mentionne pas les masques et n'a rien à voir avec les masques». «L'étude a analysé les données d'infections mortelles de 1918 et a montré que la majorité des cas étaient associés à des pneumonies bactériennes secondaires», a déclaré l'institut à l'AFP Fact Check.

Ne manquez pas notre page Facebook!