L’Institut du monde arabe a beau être trentenaire, il fait preuve d’une vitalité toujours renouvelée. La nouvelle année qui vient de débuter ne devrait pas échapper à cette règle avec plusieurs événements très intéressants que les amateurs d’art et culture islamique ou simples curieux ne doivent pas rater. Une fenêtre exceptionnelle en plein cœur de Paris qui permet de connaître le monde arabe véritable, loin des clichés véhiculés par des sujets réducteurs et souvent caricaturaux.

Ubisoft et l'Institut du Monde Arabe s'allient

Alors que la question des réfugiés syriens et de la reconstruction de la Syrie a été au cœur du Sommet économique de la Ligue arabe qui s’est achevé le dimanche 20 janvier, l’Institut du monde arabe (IMA) propose de découvrir des lieux enchanteurs.

La difficile actualité syrienne a permis de se familiariser avec un nom comme Palmyre. L’exposition qui a débuté le 10 octobre dernier et qui a été prolongée jusqu’au 17 février 2019 (en raison de son succès) permet de procéder à une visite virtuelle à couper le souffle. De la ville d’Alep martyrisée à Mossoul (Irak) en passant par le site grandiose de Leptis Magna (Libye), Cités millénaires constitue un voyage hors-normes qui s’affranchit des limites physiques.

Cette visite virtuelle est devenue indispensable à l’heure où les problèmes sécuritaires ont tari le potentiel touristique.

C’est une réussite grâce au travail d’Iconem et Ubisoft en partenariat avec l’UNESCO. L’Institut du monde arabe fait vivre (et parfois revivre) un patrimoine millénaire en danger (ou détruit) qu’il est urgent de transmettre au plus grand nombre. Mais le monde arabe n’est pas uniquement constitué d’édifices sublimes qui semblent parfois égarés au milieu d’un songe. C’est aussi une culture vivante dans laquelle le sport en général et le Football en particulier suscite un engouement qui ne se dément pas.

La prochaine exposition intitulée Football et monde arabe qui aura lieu du 10 avril au 21 juillet 2019 est l’occasion d’appréhender l’amour immense de pays entiers pour le ballon rond.

Quand l'Institut du Monde Arabe s'intéresse au ballon rond

Le football n’est pas qu’une affaire européenne, sud-américaine ou africaine. Ce sport planétaire trouve largement sa place dans les sociétés arabes. On pense notamment à l’équipe de football égyptienne dont les résultats en font une des toutes premières nations du continent africain ou encore à la prochaine Coupe du monde de football qui aura lieu au Qatar en 2022.

Premier pays arabe à accueillir cette compétition, le Qatar et toutes les nations arabes qualifiées pour cet événement vont avoir à cœur de briller. L’exposition se tiendra alors que la Coupe d’Afrique des nations se jouera en Egypte et que le coup d’envoi de la Coupe du monde féminine sera donné en France le 7 juin prochain.

Culture populaire et hip hop pour les Arabofolies

La culture populaire se met par ailleurs à la portée de tous à l’occasion des Arabofolies, festival pluridisciplinaire qui s’offre sa première édition du 1er au 10 mars.

Cinéma, littérature, musique et débats seront au programme d’une manifestation qui vise à donner une idée plus juste de la diversité et de la modernité des cultures au sein du monde arabe. La programmation musicale en est l’exemple type avec du jazz oriental, du hip-hop arabe ou encore de la musique électro venue de Palestine. Un excellent moyen de dépoussiérer les idées reçues sur la musique et les arts vivants au sein d’un monde arabe dont le dynamisme mérite de franchir les frontières.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite