Publicité
Publicité

Black Panther, énième film du Marvel cinématic univers (MCU) réalisé par Ryan Coogler, sorti en début d'année dernière fait un ravage cette année en étant nommé 6 fois aux Oscars ! Et bien qu'il ait connu un accueil plus que favorable de la part du public ainsi que de la presse, toutes ces nominations posent question dans le monde du Cinéma.

Une nomination pour son propos

Black Panther, bien qu'il soit un blockbuster, est un film rarissime dans le paysage cinématographique occidental. En effet, c'est un film qui met en avant la communauté noire, notamment américaine mais aussi africaine. Que ce soit dans la forme ou dans le propos, ce film, malgré lui peut-être, est un film politisé.

La majorité des acteurs sont Afro-Américains, et le scénario, l'histoire, se base sur un propos de fond par rapport au Wakanda, pays africain imaginaire de l'univers Marvel.

Publicité

Le fait de devoir cacher le pays au monde entier pour garder sa technologie et ses ressources, est déjà un fait politique. L'on peut y voir une allégorie à peine cachée des occidentaux qui pillent les ressources africaines. Toutefois, le propos ne s'arrête pas forcément là. En effet, l'antagoniste, Killmonger, voue une haine incommensurable envers les occidentaux, ex-colonialistes ainsi qu'envers son peuple du Wakanda trop isolationniste.

C'est un film entièrement politisé comme le furent les derniers oscars du meilleur film avec Spotlight (critique de l'église en réponse aux scandales répétés) ou encore Moonlight (sur l'acceptation de l'homosexualité) alors que d'autres films auraient pu prendre cette place (La La Land, The Revenant...). Seul La forme de l'eau semble y échapper, bien que l'on pourrait y voir, un discours d'acceptation de l'étranger.

Publicité

Pas le blockbuster de l'année

Et si le souhait de la cérémonie est de mettre à l'honneur un film grand public, d'autres films auraient très bien pu prétendre à quelques nominations. En effet, Black Panther est un excellent blockbuster qui s'applique à traiter de sujets de fonds, mais d'autres films cette année auront peut-être pu marquer le monde du cinéma.

Cette année, deux films de ce genre semblent se démarquer : Infinity War et Ready Player One. Le premier, bien que moins profond sans doute que Black Panther, est le blockbuster tant attendu qui a clairement répondu aux attentes, voire même mieux...

Quant à Ready Player One de Steven Spielberg, c'est peut-être l'absence de l'année. Un des films les plus dingues de ces dernières années avec Avatar.

Publicité

Et bien que l'on puisse lui reprocher quelques facilités scénaristiques, on ne peut nier que ce film, de part son essence et l'utilisation constante de la CGI, a déjà marqué l'histoire du cinéma.

Black Panther gagne sûrement sa place pour son propos, un propos sociétal une nouvelle fois mis à l'honneur en réponse à la communauté noire américaine au sein du cinéma, qui s'était plainte de son absence (non justifiée parfois) au palmarès des Oscars.