Lady Gaga, c'est tout un univers. Elle parcourt depuis plusieurs années, avec succès, le monde de la musique en laissant flotter un parfum de scandale et de provocation. Ses clips et ses chansons déchaînent les passions dès leur première diffusion. Cette néo-Madonna n'a plus à justifier sa place dans le paysage musical d'aujourd'hui. Alors, lorsqu'il s'agit de la retrouver dans un film, et qui plus est, en compagnie de Bradley Cooper, on redoute un naufrage cinématographique.

Comment se débarrasser, pendant 90 minutes, de cette encombrante image de Mother Monster ? Comment ne pas "gagatiser" un film narrant l'histoire d'une chanteuse ? De plus, on n'aurait guère de difficulté à dresser une liste d'arguments négatifs à l'encontre de ce long métrage : une romance facile, un suspense à peine camouflé, une intrigue fragile qui semble se dénouer au bout d'une poignée de minutes... Bref, on craint de courir à la catastrophe. Or, il n'en est rien!

"A star is born" est la belle nouvelle du moment.

Gaga fait son cinéma

L'idée est certes simpliste : un célèbre chanteur, Jackson Maine (Bradley Cooper) s'éprend d'une jeune femme au talent insolite, Ally Campana (Lady Gaga). Tous deux s'abandonnent à leurs sentiments et se lancent dans une aventure artistique envoûtante. De là, soumis aux démons de l'un et aux doutes et tentations de l'autre, s'enchaînent succès, chute et rédemption.

Rien de novateur, rien de fulgurant. Mais ça fonctionne ! Portée par une inconditionnelle sincérité, Lady Gaga est solaire.

Sa fraîcheur, son naturel irradient. Voilà enfin une Lady que l'on a envie d'aimer ! Peu de maquillage, des tenues basiques mais efficaces, des interprétations spontanées et crédibles : elle est vraie, elle est touchante, elle est réelle. On y croit d'autant plus qu'elle livre à l'écran, sans retenue, une facette méconnue de son univers artistique : la quête de la sincérité et le besoin de transmettre de véritables messages.

Un partage inattendu et tellement bouleversant.

Bien entendu, la bande originale est à la hauteur de toutes attentes. On retrouve pêle-mêle des mélodies folk et rock que l'on se surprend à fredonner, des ballades qui collent au coeur et au corps sans être nécessairement mélomane. Une mention toute particulière pour le morceau "Always remember us this way", à la fois subtil et poignant.

C'est comme si l'artiste, adoubée par le septième art, se devait de se racheter une conduite.

Ici, pas de sonorités agressives ni de frénésies musicales, tout est question d'harmonie. On laisse place à la pureté de la voix et des instruments. La musique acoustique et la country côtoient sans rougir la pop et le rock. Et, ironie ou pied de nez à la carrière de la chanteuse, les uniques moments de creux et sans émotions s'apparentent aux instants où Ally tente de "faire du Lady Gaga".

Lady Cooper ?

Les minutes s'écoulent sans que l'on puisse s'en rendre compte.

L'alchimie prend. Jackson et Ally sont, d'une certaine manière, les amants maudits de la musique. Bradley Cooper et Lady Gaga jouent juste. A l'évidence, ils se sont trouvés, leur complicité crève l'écran. Si bien, que l'on espère secrètement, et sincèrement, que la réalité puisse dépasser la fiction.

On le souhaite si ardemment que, lors de la dernière cérémonie des Oscars où les deux acteurs se retrouvent pour interpréter "Shallow" le titre phare du film, on jurerait d'avoir assisté à l'officialisation de leur idylle.

Depuis, les spéculations vont bon train. Spectateurs et internautes sont convaincus d'avoir vu briller une indescriptible étincelle entre eux. Bradley et Gaga seraient-ils donc devenus Jack et Ally ? Qui peut le dire ? Aucune véritable information ne peut le confirmer.

En vérité, l'essentiel réside dans le fait que l'on passe un excellent moment en visionnant "A star is born". Quand arrive le générique de fin, on esquisse un petit sourire de satisfaction...et de compassion. On se sent bien, on aura peut-être même laissé échapper une petite larme. On a passé un bon moment. Alors amants fictifs ou couple de l'année, cela importe peu. Cependant, on a tout de même envie de chuchoter à l'oreille de M. Cooper : "Laisse tomber Irina, et file avec Gaga !".

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite