Il est enfin sorti ! L'un des films les plus attendus de cette année, le 9ème film écrit et réalisé par Quentin Tarrantino, "Once upon a time in Hollywood". Un long métrage au casting 5 étoiles avec à l'affiche, Brad Pitt, DiCaprio, Margot Robbie, Al Pacino, Kurt Russel, Bruce Dern ou encore Michael Madsen. Tout était réuni pour obtenir à l'arrivée, un nouveau grand film de Tarantino, un sujet sur l'Hollywood des années 60, un casting de dingue, un des réalisateurs des plus talentueux de sa génération... Alors qu'en est-il du résultat final ?

Une ode au cinéma

Ce projet témoigne de tout l'amour de Tarantino pour le Cinéma et plus particulièrement de celui des années fin 60. Entre westerns et grosses productions hollywoodiennes, le réalisateur nous transporte dans une époque qu'il n'embellie en aucun cas. Tarantino reste cru et nous conte les histoires parallèles de Margot Robbie, étoile montante et de DiCaprio et Brad Pitt, sur la pente descendante.

Comme d'habitude, rien n'est dû au hasard avec un scénario linéaire mais d'une précision, d'une virtuosité chirurgicale. L'esthétisme de la fin des années 60 est poussée à l'extrême, à l'image du scénario, de l'acting et surtout d'une réalisation dont on ne se lasse pas. Entre un montage dynamique, des plans magnifiques, une BO sublimée par les 60s, un jeu des pellicules, des formats, du bruitage, un jeu sur la lumière absolument superbe, Tarantino nous offre un nouveau panel grandiose de son talent cinématographique.

Si les dialogues de Tarantino sont toujours aussi présents et pertinents, on perçoit une envie de s'en affranchir pour certaines scènes où un simple regard, un simple geste, remplace une tirade tarantinesque de 5 minutes.

Et que dire des acteurs...les performances de Brad Pitt et DiCaprio resteront les deux énormes points positifs de ce film qui, au final, pourrait bien se résumer à son simple titre. Là est tout le génie de l'amoureux de cinéma qu'est Tarantino.

Drôle, spectaculaire, mélancolique, loufoque, fou, beau, sublime, voilà ce qui caractérise le mieux ce film.

Un film pas fait pour tout le monde

Pour celles et ceux qui s'attendaient à du bon cinéma d'action à la Kill Bill ou Django, vous allez être déçus.

En effet, si le final est aussi grandiose et spectaculaire que ces films, le reste de l'oeuvre suit les mésaventures plus ou moins folles des trois protagonistes que sont Sharon Tate (point central du film et de sa profondeur), Rick Dalton et Cliff Booth. Bien sûr, certains prendront leurs pieds en cherchant toutes les références déposées avec soin dans le film par Tarantino mais on est loin du film d'action d'excellence.

On ne fait que suivre leurs histoires qui n'ont quasiment jamais rien à voir entre elles. Chaque histoire se partagera entre faits réels et fictions. On rappellera d'ailleurs, pour le traitement de certains personnages réels comme Sharon Tate, Polanski et surtout Bruce Lee, que ce film est une fiction.

Un film un peu plus dans le ton d'un Jacky Brown donc, qui n'a pas toujours eu le succès et les louanges qu'il mérite, qui ravira certains fans du réalisateurs et qui fera de nombreux déçus pour les spectateurs passifs qui viennent essentiellement pour le casting...

Un ton calme, nuancé qui devient de plus en plus dynamique et explosif.

Toutefois il pourrait convenir à un public plus "alerte" sur certaines références ou faits du film, qui reste comme l'indique le journal "Le Monde", un film nostalgique sur une époque révolue, notamment au niveau du cinéma [VIDEO].

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite