Fan de Renaud de la première heure, j’étais tout excité à l’annonce d’un nouveau titre surprise du créateur de Gérard Lambert. Après plusieurs cures de sevrage, qu’allait-il bien pouvoir nous sortir de sa guitare et de son dictionnaire de rimes ?

'Corona song' par Renaud

Une petite idée, bière et virus. Même pas ! Malheureusement il est bien loin le temps ou Renaud écrivait des chansons et ou son cheval de bataille était la défense des opprimés. "Corona song", tout comme son interprète qui n'a visiblement pas très bien supporté le confinement, ne ressemble pas à grand-chose. C’est le néant artistique pour celui qui justement se gaussait, des nullos de la bande FM au QI frisant le ..., il n’y a pas si longtemps encore dans ''Je vis caché''.

La plume de Mr Séchan est sèche. Il aura beau la tremper dans le Ricard, il n’y a plus rien à en tirer.

Après Aldebert et Pierre Perret et Les confinis, c’est Renaud qui s’y colle

Une rengaine qui s’annonçait pleine de pépites avec un sujet à la pointe de l’actualité, Covid-19, un salut au personnel médical, puis un soutien au professeur Didier Raoult et sa thèse sur l'hydroxychloroquine au passage.

Depuis son divorce, Renaud a pas mal de fois essuyé la critique pour sa Musique. Ses lyrics n'ayant plus le même gout aigre-doux, la même poésie qu’à la grande époque de Mistral Gagnant. "Corona Song" ne fait pas exception à cette triste réalité. En même temps une chanson torchée en dix jours ne pouvait pas être de la même veine qu’"Hexagone".

Même si la meilleure défense est l’attaque, cracher sur tout le monde ne lui fait surement plus vendre de disque. Après "J'ai embrassé un flic" qui déjà touchait le fond, puis un album pour enfants ''Les Animals'' navrant, Renaud est tombé encore plus bas. Le clip qui se termine par "Pour tous les potes qui ont souffert de ce p....n de virus, pour tous les soignants, amitiés " probablement tourné dans son jardin avec un smartphone, pieds nus, sent le barbecue du dimanche et la merguez cramée.

Faire le buzz est un métier. Si mettre le boxon était sa marque de fabrique, Mister Renard n’est plus au mieux de sa forme et la volée de bois vert du public ne s’est pas fait attendre. Si son but était de faire encore parler de lui, l'objectif est atteint, avec des milliers de vues sur YouTube et des articles dans tous les journaux la technique fonctionne encore.

Ça sent la fin pour Renaud

Il y a des fois ou il faut savoir dire stop, sous peine de dégouter ses anciens fans. Cette parodie ridicule frise l’indécence et dresse le portrait d'un chanteur énervant qui a fait son temps. Comme disait Dédé Pousse dans le film d'Audiard, "Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages" : "La connerie à ce point-là, moi, je dis que ça devient gênant !"

Ne manquez pas notre page Facebook!