Il est 6 heures du matin en Bolivie et 11h du matin au Cameroun quand nos visages apparaissent à l’écran pour, ce que je ne savais pas au préalable, un entretien qui allait durer une heure. Une conversation qui retrace les moments forts de la carrière de Roger Milla, ses anecdotes et plein d’autres choses.

Roger Milla et son parcours en France

Après avoir quitté le Tonnerre de Yaoundé, Roger Milla arrive en France (où il fera l’essentiel de sa carrière) à Valenciennes, un club qui n’a pas un excellent niveau mais qui va permettre au joueur camerounais de se faire connaitre et de signer à l’AS Monaco, un tout autre calibre avec des joueurs de renom.

Il y gagnera la Coupe de France en 1980 avant de rejoindre Bastia où il gagnera également l’épreuve en 1981. Le club corse aura marqué Milla : ‘’Les Corses m’ont adopté comme un des leurs, c’était une famille. D’ailleurs, ils parlent encore de moi, en bien, et chaque fois que les Corses viennent au Cameroun, ils sont bien reçus’’. Il passera aussi dans le club historique de Saint-Etienne (1984-1986) avant de rejoindre Montpellier pour trois saisons. Roger jouera entre autres avec Julio César, Laurent Blanc… Une grosse équipe.

L’incroyable aventure de Roger Milla jusqu’à la Coupe du monde 1990

Après environ 150 buts dans l’Hexagone et une belle carrière, il se retire du Football et rejoint la JS Saint-Pierroise pour une retraite bien méritée.

Entre temps, il aura fait son jubilé devant 150 000 personnes. Mais lors de celui-ci et après une saison à la Réunion où il sera champion avec son nouveau club, on découvre que Roger Milla affiche encore un très bon niveau de jeu. Il est alors rappelé au chevet de son équipe par le président camerounais et Roger Milla reprend alors du service.

On connait la suite. L’ancien Bastiais disputera la Coupe du monde 1990 en Italie où il se révèlera au monde entier avec l’équipe du Cameroun : ‘’On avait une excellente équipe et à un moment donné, tout le monde a voulu tirer dans le même sens. On est arrivés en quarts de finale (défaite 3-2 contre l’Angleterre).

Sans une erreur de l’arbitre, qui sait ce qui ce serait passé’’. Dès lors, le monde entier respectera le Cameroun et le football africain.

Roger Milla, plus qu’un footballeur

Roger Milla jouera une autre Coupe du monde aux Etats-unis en 1994 et terminera sa carrière avec un palmarès impressionnant. Ce fut un honneur pour moi de parler avec un double vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations, un double vainqueur de la Coupe de France et un double Ballon d’Or africain. Il reste aujourd’hui le joueur le plus âgé à voir marqué un but en Coupe du monde (42 ans et 39 jours). Comme on en a parlé ensemble, j’incite les jeunes à aller sur les réseaux pour voir qui était Roger Milla et vous verrez en images ce qu’on vous a raconté lors de cet entretien.

L’homme surnommé le ‘’Vieux Lion’’ (l’équipe du Cameroun est appelée ‘Les Lions Indomptables’ - pour lui, cela veut surtout dire ‘’bien représenter son pays dans le monde’’-) a fait aussi connaitre le Makossa, une danse du pays qu’il célébrait au poteau de corner après un but. Des chanteurs comme Pépé Kalle en 1992 ou plus récemment MHD ont écrit un titre ‘’Roger Milla’’ en l’hommage du joueur. Le Lion est toujours là avec son sourire tout aussi légendaire et sa bonne humeur. Il fait toujours sa marche quotidienne, ce qu’il a d’ailleurs fait avant de me recevoir.

Il n’oubliera pas de passer un joli message pour la Bolivie où je réside en souhaitant que les gens soient en bonne santé et reprennent au mieux une vie normale après l’épisode du coronavirus.

Ce sera avec le plus grand des plaisirs que je parlerai en détails de notre échange dans 'Sin Amague' ce dimanche soir. Un bon moment. Merci Roger.

L'entretien complet en vidéo ici :

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!