6

Riche en rebondissements, 2017 aura été l'année du grand renouveau comme jamais auparavant sur la scène politique française. Petit retour en arrière sur ces personnalités qui auront émergé du passage forcé de l'ancien au nouveau monde.

Pour mémoire, il faut rappeler que les primaires de la droite et du centre qui avaient porté François Fillon en fin 2016 résonnaient déjà comme un vibrant avertissement à un monde politique vieillissant et complètement déconnecté des Français. La défiance vis-à-vis de la classe politique s'est donc poursuivie à mesure que s'enchaînaient les échéances électorales, pour s'établir à un niveau jusque-là inégalé.

Un homme aura notamment favorisé la décomposition des anciens appareils politiques pour se poser en nouvelle référence. Il s'agit d'Emmanuel Macron. Avec son positionnement de gauche et de droite, l'ancien ministre de l'économie de François Hollande aura su rassembler diverses sensibilités autour de lui. Novice en politique, le technocrate de 39 ans réussira le pari fou d'accéder à l'Élysée alors que son mouvement disposait d'à peine une année d'existence.

Une majorité présidentielle d'un nouveau genre

Si Emmanuel Macron jouissait déjà d'une certaine notoriété avant 2017, son Premier ministre Édouard Philippe était pour sa part une grande inconnue chez de nombreux Français. Mais depuis sa prise de fonction à Matignon, l'ancien maire LR du Havre a fait du chemin. Et s'il reste pour l'heure sans étiquette, le Chef de la majorité présidentielle jouit déjà d'une belle côte auprès des Français.

À côté de lui, l'ancien député socialiste Christophe Castener a aussi pris du galon. Fidèle parmi les fidèles d'Emmanuel Macron, l'actuel secrétaire d'État en charge des relations avec le Parlement a depuis peu pris la tête du parti présidentiel à la peine depuis la fin des élections. Le chaleureux provençal fait déjà office de légitime successeur au fondateur d'En Marche [VIDEO].

Une opposition totalement revisitée

Contrairement à l'idée reçue de la force du nombre, c'est Jean-Luc Mélenchon qui se positionne aujourd'hui comme le premier opposant au pouvoir avec La France Insoumise. Son mouvement d'extrême gauche reste sur une percée historique à l'Assemblée nationale où il compte un groupe de 17 députés. De son côté, la patronne du Front National, Marine Le Pen, est ressortie grande perdante de l'aventure avec un leadership désormais contesté au sein de ses propres rangs.

Dernière révélation de l'année, le président de Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, vient tout juste de prendre la tête du parti Les Républicains [VIDEO]. Porteur d'une ligne plus identitaire, l'ancien soutien de François Fillon espère bien peser de tout son poids sur la scène politique.