Élu le 7 mai 2017, en seulement quelques mois, Emmanuel Macron [VIDEO] a déjà fait voter plusieurs lois, ainsi que mis en œuvre certaines #Réformes promises lors de sa campagne.

Faisons le point ensemble sur les mesures gouvernementales ainsi que ce qui changera dès ce lundi 1er janvier 2018 :

Les réformes du transport

À l'heure des parkings payants, le prix du stationnement risque une forte inflation. En effet, une des réformes du président est de laisser le droit aux villes de décider du coût de stationnement. De plus, les infractions seront dépénalisées et seront remplacées par un forfait post-stationnement.

Pour continuer sur le chemin des moyens de transport, la loi Grandguillaume, destinée à réguler le secteur du transport public (notamment taxi et VTC) sera mise en place dès aujourd'hui.

Elle consiste principalement en l'interdiction pour les chauffeurs de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) de travailler pour de grandes entreprises. La conséquence serait de 5 000 chauffeurs de VTC en moins en France.

Les réformes de la santé

Les vaccins obligatoires seront désormais au nombre de 11. Les vaccins contre le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite seront désormais accompagnés de ceux de la coqueluche, du ROR (rougeole, oreillons, rubéole), de l'hépatite B, de la bactérie haemophilus influenzae, du pneumocoque et du méningocoque C pour tout enfant qui naîtra dès le 1er janvier 2018.

De plus, les frais hospitaliers augmenteront également de 2€ en tout, ce qui fera passer de 18 à 20€ la journée en hôpital. Coût qui sera pris en charge par les complémentaires santé pour certains, mais pas pour d'autres.

Pour un séjour en psychiatrie, il vous faudra débourser 1,5€ de plus, passant de 13,50€ à 15€.

Au revoir à l'impôt de solidarité sur la fortune...

Et bienvenue à l'impôt sur la fortune immobilière, dont le seuil de patrimoine net taxable est toujours le même : supérieur à 1,3 million d'euros. Le but de ce changement ? Faire diminuer le nombre d'exilés fiscaux et ainsi faire augmenter le potentiel de croissance du pays. Qui dit économie faible, dit chômage : ce projet est censé laisser la possibilité aux personnes sans emploi d'en trouver un, en redynamisant l'économie française.

Emmanuel Macron [VIDEO], dont le principal pari est la modernisation de l'économie, réussira-t-il à convaincre les citoyens français à l'aide de ces réformes ? L'année 2018 semble d'ores-et-déjà être pleine de changements et de renouveau pour notre République française. #Macron