De nombreux observateurs politiques avaient affirmé mardi, dans la précipitation, que la mère du soldat Alain Bertoncello avait repoussé Emmanuel Macron, alors que celui-ci tentait de poser la main sur son épaule. Un geste que son mari imputera à la douleur d'une épaule fracturée, plutôt qu'à une marque de rejet politique.

Il faut dire que l'emballement médiatique autour du chef de l'Etat ne cesse de prendre des allures de compétition à celui qui le montrera le plus en difficulté.

Publicité
Publicité

Pour rappel, il se tenait, dans la journée du 14 mai, une cérémonie d’hommage national à la mémoire des nageurs de combat de la Marine nationale Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello. Les deux membres du commando Hubert de Saint-Mandrier, dans le Var, ont trouvé la mort dans la nuit du 9 au 10 mai lors d'une opération de libération d'otages au Burkina Faso.

Des interprétations hasardeuses

Ils auront, pour l'occasion, été distingués au prestigieux titre de chevaliers de la légion d’honneur par Emmanuel Macron.

Hommage aux Invalides : La mère d'un des soldats tués n'a pas repoussé Emmanuel Macron
Hommage aux Invalides : La mère d'un des soldats tués n'a pas repoussé Emmanuel Macron

Mais, avant de prendre la parole, le couple présidentiel ira à la rencontre des familles endeuillées afin d'échanger quelques amabilités. C'est durant cette séquence, qu'une scène a attiré l'attention des commentateurs. On y voit la mère d’un des soldats tués écarter de son épaule la main que le chef de l'Etat venait de poser : un geste qui signifiait pour beaucoup un refus de récupération politique.

Sur Twitter, on pouvait notamment lire un individu scander des remerciements à la mère d'Alain Bertoncello qui a retiré la main d'Emmanuel Macron posée sur son épaule.

Publicité

Le signe, selon lui, que le Président s'est montré indigne, lui qui, en donneur d'ordre, s'est fait responsable de la mort des deux soldats français. Même le magazine Télé 7 Jours pondra un texte sur la séquence, actant que le locataire de l'Elysée s'est, à proprement parler, fait "recaler". Une analyse qui se révélera assez vite avoir été pour le moins hâtive.

Le Président a eu des mots "justes"

En effet, si la femme qui pose le geste est bel et bien la mère d’Alain Bertoncello, la raison pour laquelle elle va retirer la main d'Emmanuel Macron est autre.

Contacté par certains médias, dont CheckNews, son mari apportera une explication à son geste. Il note que son épouse a l'épaule droite fracturée, et qu'elle a ressenti une douleur au moment où le Président de la République a tenté ce geste de réconfort : il n'y avait donc là aucune volonté de le repousser, ce qui sera confirmé par des images filmées peu après.

Les caméras de télévision laisseront en effet constater que la mère du soldat se tient le bras quelques temps après son échange avec Macron.

Publicité

Dans un reportage de France 2, on la voit même clairement apparaître avec le bras en écharpe, de quoi lever tout doute. Quant à son ressenti sur le discours prononcé par le chef de l'Etat, le père d'Alain Bertoncello indiquera, à la chaîne, avoir trouvé "fortes" et "justes" les paroles d'Emmanuel Macron. Une situation qui ne devrait pas manquer de faire rougir les détracteurs de ce dernier.

Lire la suite et regardez la vidéo