Alors qu'Emmanuel Macron aborde avec prudence l'épineux dossier des retraites, Marine Le Pen effectuait dimanche sa rentrée politique à Hénin-Beaumont. Et tandis que les deux personnages s'apprêtent à voir progresser l'influence de leurs formations dans les territoires lors des municipales de mars 2020, certains ont déjà les yeux tournés vers la prochaine présidentielle. Pour l'occasion, les Français estiment que la patronne du Rassemblement national serait une moins bonne candidate que sa nièce exilée de la politique Marion-Maréchal.

Il faut dire qu'aujourd'hui déjà de nombreux médias s'interrogent sur ce à quoi pourrait bien ressembler l'échiquier politique français en 2022. Un sondage Elabe publié mercredi a ainsi tenté d'y répondre en faisant une projection sur les figures politiques de premier plan les plus à même de représenter une véritable opposition au président de la République. Et comme en juin, mais dans de moindres proportions (-4 points), Marion Maréchal est celle qui se présente, aux yeux de 30% des Français, comme la plus apte à porter les couleurs du RN.

Marine Le Pen plébiscitée malgré tout par ses troupes

La candidate malheureuse du second tour de la présidentielle de 2017 fait tout de même un bond de 8 points pour pointer à 25% de sondés qui la voient encore compétitive. Les chiffres montent même à 67% (+17 points) chez les sympathisants du parti d'extrême droite, tandis que la discrète Marion compte tout juste 31% de soutiens (-13 points). Une situation qui laisse penser que la députée du Pas-de-Calais n'a pas si mal repris la main depuis son débat manqué de l'entre deux tours qui l'avait vu littéralement crashé face à Emmanuel Macron.

A noter que, dans l'électorat de Marine Le Pen, ils sont quelque 91% à juger sa posture présidentiable contre 66% pour Marion Maréchal. 96% de ses sympathisants la jugent proche des gens contre 77% pour sa nièce. Et sur la capacité à avoir de bonnes idées pour la France, l'institut Elabe note également un score non négligeable de 97% pour la première et 81% pour la dernière. Seul point noir pour la farouche opposante au chef de l'État, le fait qu'elle soit perçue comme "plus autoritaire" que sa nièce désormais retraitée de la politique (75% contre 51%).

Les sympathisants préfèrent Marine Le Pen

Pour le reste de l'enquête, le Rassemblement national se positionne toujours comme la formation politique qui incarne le mieux l'opposition à Emmanuel Macron, selon 24% des personnes interrogées. Elles sont toutefois 40% à estimer qu'a l'heure actuelle aucun parti ou mouvement politique en particulier ne remplit réellement cette fonction face au pouvoir. Et cela, même si l'exécutif a été amené, pour cette rentrée, à mettre un grand bol d'eau dans son vin, notamment sur le train des réformes et le risque d'embrasement social qui reste fort.

Le parti dirigé par Mme Le Pen remonte ainsi de deux points par rapport à une étude identique publiée en mars dernier, tandis que les Insoumis de Jean-Luc Mélenchon reculent de quatre points à 14%. Ils ne sont que 8% (+2) en revanche à penser que le parti des Républicains, anciennement mené par Laurent Wauquiez, incarne le mieux l'opposition au président de la République. Quant aux écolos de EELV, ils ne sont vus que par 5% (+3 points) des sondés comme une véritable force d'opposition au pouvoir, selon ce sondage commandé par BFMTV.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite