Alors qu'Emmanuel Macron tente de souffler le chaud et le froid pour cette nouvelle rentrée, Franceinfo s'est intéressé à dresser un aperçu du soutien qu'il pouvait engranger. D'après un sondage exclusif commandé à Kantar-Onepoint, le président de la République afficherait ainsi des scores plus favorables qu'il y a un an, à quelque deux mois du début de la crise des Gilets jaunes. Et si l'information peut donner quelques arguments de motivation, elle laisse tout de même poindre le fait que ce dernier a encore du chemin à parcourir pour convaincre.

En effet, ils sont 51% parmi les personnes interrogées à estimer que le bilan du chef de l'Etat n'est absolument pas positif, après deux années d'exercice du pouvoir. On retrouve sans surprise dans cette enquête publiée ce mercredi, qu'ils sont 65% dans les rangs des électeurs de la gauche à trouver l'action négative, tout comme 83% de l'électorat du Rassemblement national. A noter toutefois une petite pointe d'éclairci avec 36% (+21 pts) des sympathisants de la droite et du centre qui rejoignent les 65% de Marcheurs qui en ont plutôt une lecture positive.

Se montrer plus à l'écoute des Français

Bien sûr, loin des signes d'ouverture affichés depuis quelques semaines, 79% des Français souhaiteraient que le gouvernement se montre plus à l'écoute des revendications. Un signal qui ne devrait évidemment pas manquer d'interpeller un peu plus les ministres, alors les dossiers chauds devraient se bousculer plus que jamais sur la table de l'exécutif. Clairement mis en avant par Emmanuel Macron pour l'exercice de l'acte II de son quinquennat, le Premier ministre aura un rôle déterminant à jouer pour essayer de redresser la barre.

Mais, pour le directeur général de Kantar Public, Emmanuel Rivière, interviewé par franceinfo, si l'image du président de la République a connu du mieux, il y a encore beaucoup d'attentes. Sur la question de l'écoute, les Français estiment, dans leur majorité, que la machine gouvernementale n'est pas vraiment au rendez-vous, avec des promesses qui tardent à se concrétiser. Ils ne sont que 30% à penser Emmanuel Macron capable d'écouter et de comprendre les préoccupations, et 36% à trouver qu'il explique assez clairement sa politique.

Forte attente autour du pouvoir d'achat

Pour le détail des attentes des Français, outre le ton du couple exécutif, 58% des sondés attendent une amélioration plus significative de leur pouvoir d'achat. On retrouve à la suite les questions de protection de l'environnement et diminution des impôts et des charges toutes deux assez largement plébiscitées par 38% des personnes interrogées. Pour Emmanuel Rivière, c'est la preuve que la colère exprimée par les Gilets jaunes est encore bien présente dans la société, où l'on souhaite des actes plus forts que les mesures annoncées mi-décembre.

D'un autre côté, les préoccupations autour de l'écologie pourraient rapidement devenir une question pressante pour Emmanuel Macron et son exécutif. C'est en tout cas ce que souligne le sondage, puisqu'elle est placée en tête des priorités (50%) selon la hiérarchie des préoccupations de l'électorat macroniste. Quant aux projets annoncés par le gouvernement, la réforme des retraites n'est pas acceptée par 48% des Français, tandis que l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes est approuvée à 55%.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite