Le monde de la politique française est connu pour être un vrai champ de bataille. Afin de s'exposer publiquement, les candidats doivent être sûrs que leur passé ne permette pas à leurs adversaires de révéler des faits qui pourraient déjouer leurs parcours. En effet, de Dominique Strauss-Khan à François Fillon, plus d'un a déjà subi les conséquences de leurs actions passées et ont dû affronter des scandales associés à leurs images, les menant souvent à perdre ou abandonner leur candidature. Ce vendredi 14 février, c'est au tour de Benjamin Griveaux, candidat de La République en marche (LREM) pour la mairie de Paris, qui a vu son rêve tomber à l'eau.

'Des attaques ignobles'

Se présenter au poste de maire de Paris pourrait faire plus d'un envieux. Benjamin Griveaux peut désormais en témoigner. Ce mercredi 12 février, un site Internet a partagé une vidéo intime accompagnée de messages érotiques à une femme provenant du téléphone du candidat LREM. Le lendemain, la Toile a pris connaissance de ces documents. Les internautes n'ont pas hésité à les partager sur plusieurs plateformes et c'est ainsi que Benjamin Griveaux a décidé de jeter l'éponge ce vendredi.

Cependant, il est bon de noter que l'authenticité de la vidéo n'a pas été confirmée.

L'ex candidat aux municipales a tourné une vidéo dans les locaux de l'AFP afin de faire sa déclaration. Il a dit avec émotion : "Un nouveau stade a été franchi : un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée. Ma famille ne mérite pas cela, personne au fond ne devrait subir une telle violence". Benjamin Griveaux a ensuite annoncé qu'il retirait sa candidature de la course pour la municipale parisienne afin de protéger sa famille.

Une décision qui, comme il le décrit, lui "coûte beaucoup".

Des messages de soutien de ses anciens adversaires

A la suite de cette annonce, Benjamin Griveaux a pu recevoir le soutien de certains de ses désormais ex-adversaires ainsi que de plusieurs personnalités politiques.

Ainsi, Anne Hidalgo, candidate en tête des sondages pour les municipales parisiennes et actuelle maire de Paris a partagé un message de soutien à son ancien adversaire : "J'appelle au respect de la vie privée et des personnes. Les Parisiennes et les Parisiens méritent un débat digne, à la hauteur des défis que nous avons à relever". D'autre part, un autre candidat aux municipales, Cédric Villani qui avait eu des antécédents difficiles avec Benjamin Griveaux, a partagé son "soutien plein et entier dans cette épreuve" à l'ex candidat et sa famille. Il a de plus ajouté : "L’attaque indigne qu’il subit est une menace grave pour notre démocratie".

L'ancien candidat aux municipales de Paris a décidé de porter plainte pour violation de la vie privée, a annoncé son avocat.

Ne manquez pas notre page Facebook!