Nous ne sommes qu'à la moitié de l'année 2020, que déjà elle semble très longue. Le monde n'a pas été épargné tant par les crises politiques, la pandémie de coronavirus, les violences policières, le racisme et on en passe. Il y a quelques semaines, alors qu'il était Premier Ministre, Edouard Philippe, avait confirmé que les Français allaient pouvoir partir en vacances. Une bonne nouvelle, même si l'ombre d'une seconde vague de coronavirus plane au-dessus de nos têtes. Les vacances, vont elles aussi faire du bien au couple présidentiel, si nous ne prenons absolument par parti pour Emmanuel et Brigitte Macron, il semblerait que la première dame de France ait du mal à vivre le confinement.

En effet, après avoir passé plus de 50 jours sans ses enfants et petits enfants, elle ait du mal à remonter la pente.

Brigitte Macron les mauvaises nouvelles s'enchainent...

Comme de nombreux Français, Brigitte Macron a du rester des jours confinés à l'Elysée. Une situation que la première dame de France aurait très mal vécue, il faut dire que la gestion de la crise du coronavirus a été une étape difficile pour le chef de l'Etat. Egalement, elle a appris au début du mois de juin, le décès de l'évêque d'Amiens Monseigneur Jacques Noyer. La perte d'un proche, d'un confident pour la première dame de France qui aurait été totalement dévastée par cette perte, selon LDPeople. Toujours en Juin, Brigitte Macron, qui aurait influencé son mari sur la réouverture des écoles, a subit une opération chirurgicale.

Une opération au niveau de la rétine, qui si elle n'était pas dangereuse pour sa santé, a généré un stress et de la fatigue supplémentaire pour l'ancienne professeur de français. L'enchainement de mauvaises nouvelles aurait été très mal vécu, comme le rapporte LDPeople.

Egalement, la pression permanente que subi le couple présidentiel n'aide pas à sortir d'une spirale négative.

Hier, à l'occasion des célébrations du 14 juillet, Emmanuel Macron et sa femme ont été bousculés et violemment interpellés par des Gilets Jaunes. Un groupe d'individus ont ainsi lancé "Vous êtes mon employé monsieur le président". Tout comme son ancien Premier Ministre, Edouard Philippe, le chef de l'Etat a un sens de la réparti et a répondu "C'est férié aujourd'hui".

Emmanuel Macron ne cède pas aux provocations

Depuis quelques années, la cote de popularité des présidents de la République français est en chute libre. Qu'il s'agisse de Nicolas Sarkozy, François Hollande ou encore Emmanuel Macron, les habitants du territoire ont globalement une opinion négative de ces derniers. Hier, le leader de La République En Marche a été pris à parti par des manifestants. Néanmoins, depuis sa prise de fonction ce n'est pas la première fois, ni la dernière qu'il se fait tancer. Face aux provocations, il a préféré ne pas céder aux provocations et a ainsi répondu "Soyez cool, criez pas".

Ne manquez pas notre page Facebook!