Il y a quelques mois, le Coronavirus frappait de plein fouet l'Asie, l'Europe puis la planète entière. Le Covid-19 faisait et fait toujours des milliers de victimes, nombreuses sont les familles qui ont perdu un proche, nombreuses sont les familles qui ont été décimées. Si perdre quelqu'un est une épreuve de la vie, il y a aussi des conséquences financières qui peuvent avoir de graves répercussions. En effet, le fait d'être confiné a entrainé des baisses de salaires ou pire encore la fermeture de certains business. La France va connaitre sa pire période de récession depuis la seconde guerre mondiale.

Pour y remédier, le mouvement radical propose que des jours fériés soient supprimés, les ponts du mois de mai sont concernés. Cette idée risque de ne pas faire plaisir à tout le monde. On vous explique tout.

Le Mouvement radical des idées pour relancer l'économie

Après un confinement général, le gouvernement a décidé de lever certaines mesures pour permettre aux Français de travailler mais aussi de consommer. Le président de la République, Emmanuel Macron avait ainsi demander aux Français de rester dans l'hexagone cet été pour soutenir les entreprises locales, le tourisme et la restauration. Aujourd'hui, alors que des milliers de cas positifs sont dépistés quotidiennement, il va falloir trouver des solutions économiques.

Il y a quelques jours, le mouvement radical a proposé plusieurs mesures. L’une d’entre elles pourrait rapidement faire jaser car elle consisterait à transformer cinq jours fériés en jours de congés ainsi que d’un contrat unique pour remplacer les CDI et CDD.

Selon les premières postes évoqués, les jours fériés du mois de mai sont concernés et pourraient devenir des jours de travail, si le salarié le souhaite.

Selon le président du Mouvement radical, Laurent Hénart, il est important de prendre le taureau par les cornes et laisser les salariés l'opportunité de travailler ou non. Un deal gagnant-gagnant selon lui car les entreprises pourraient avoir une meilleure activité.

Les Français sont attachés à leurs jours fériés…

Bien évidemment, il ne s'agit que de quelques pistes de réflexion et des suggestions mais le mouvement radical penche aussi sur d'autres initiatives, on peut citer la mise en place un "contrat de travail unique à durée indéterminé", dont les termes sont à définir. Bien évidemment, nous sommes loin d'une mise en place de ces pistes, mais il est vrai qu'une fois la crise sanitaire contrôlée, la situation économique deviendra une priorité. Néanmoins, dans l'absolu, il parait bien difficile de mettre en place une telle mesure, tant les Français et les apprécient leurs jours fériés. Bien évidemment, et nous ne n'y trompons pas, l'idée de proposer des mesures comme celles-ci permet aussi de faire parler du Mouvement Radical.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!