Alors qu'Olivier Véran et Bruno Lemaire avaient tenu une conférence de presse mercredi dernier, cette fois c'est le chef de l'Etat Emmanuel Macron qui prendra la parole. Dans l'absolu, ce n'est pas une bonne nouvelle, cela veut dire que la situation devient préoccupante et il est important de taper du poing sur la table. Mardi 13 octobre au matin, s'est tenu un conseil de défense anticipé. Ce mercredi 14 octobre, le président de la République s'exprimera à nouveau et devrait annoncer de nouvelles mesures. En France, la situation est proche de mars dernier, le pays était alors en confinement. On fait le point sur la situation.

Ces solutions qui sont sur la table

Si le gouvernement souhaite éviter certaines décisions, la situation actuelle pourrait l'obliger à les prendre. En effet, la France compte chaque jour plus de 10 000 voire 20 000 nouveaux cas, une situation bien difficile à maitriser. Clairement, l'option qui avait été choisie par la Suède, à savoir l'immunité collective n'est pas recommandée par l'OMS. Si le gouvernement souhaite éviter le confinement, de nouvelles mesures sont à prévoir. A l'heure actuelle, aucune décision n'a été prise mais quelques-unes se démarquent.

Tout d'abord, les lieux de vie pourraient fermer : on pense notamment aux restaurants et aux bars. Si cela se confirme, la situation pourrait obliger une grande partie d'entre eux à mettre la clé sous la porte.

Ensuite, des restrictions kilométriques (100KM?) pourraient être de nouveau mises en place comme auparavant. Enfin, un reconfinement local pourrait être annoncé tout comme un couvre-feu dans certaines villes à risque, selon plusieurs rumeurs à confirmer.

Le couvre-feu met Twitter en feu

Aujourd'hui, la situation est dramatique, on ne pensait pas forcément atteindre ce taux de positivité.

Selon les derniers chiffres, 17% des tests effectués en Ile-de-France reviennent positifs. Le 10 octobre dernier, plus de 26 000 cas ont été comptabilisés sur le territoire. En reprenant la main, Emmanuel Macron, qui n'avait pas toujours respecté les mesures des gestes barrières, souhaite taper du poing sur la table.

Le président de la République va donc devoir endosser de nouvelles annonces fortes et restrictives. Lui qui imaginait se consacrer à son plan de relance économique est une nouvelle fois rattrapé par l’urgence sanitaire. Sur les réseaux sociaux, c'est le couvre-feu qui fait le plus parler. On a ainsi pu lire :

  • "Comprenez que si il y’aura couvre feu à 22hr ça sera pire qu’avant surtout sans les transports parce que tout le monde se précipitera pour rentrer chez lui et les transports seront plus remplis qu’avant donc plus de rise de contagion #CouvreFeu"
  • "Urgent: afin de maintenir l’activité touristique durant le #CouvreFeu le gouvernement annonce les patrouilles de polices seront déguisées avec des uniformes allemands de la seconde guerre mondiale pour recréer l’ambiance de l’époque."
  • "Ce virus qui ne touche que la sphère des loisirs : #CouvreFeu fermeture des cafés et des restaurants, l'interdiction de vendre de l'alcool le soir, interruption des sports, limitation des invitations privées Mais : transports et écoles surpeuplés, open space : OK C'est fou."

Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!