Le #vertebral body tethering (VBT) est une nouvelle technique de pointe sans fusion utilisée par des chirurgiens qualifiés aux États-Unis pour traiter la #scoliose. Elle sert d'alternative à la #Chirurgie de fusion spinale traditionnelle pour lutter contre l'aggravation de la scoliose.

Cette chirurgie n'est pas entièrement approuvée par la FDA (Food and Drug Administration), l'autorité qui régule les traitements médicamenteux et hospitaliers aux USA. Cependant, des hôpitaux et centres médicaux à travers le pays ont subi un examen rigoureux de la part de la FDA et sont en mesure d'effectuer cette procédure qui change la vie du scoliotique.

La chirurgie de la colonne vertébrale traditionnelle consiste à placer des tiges, des crochets, des fils ou des vis - le plus souvent des vis et des tiges - qui sont attachés à la partie incurvée de la colonne vertébrale. De petits morceaux d'os sont ensuite placés sur la colonne vertébrale ; ces derniers finissent par croître ensemble avec l'os vertébral et fusionner dans la bonne position.

La chirurgie de fusion vertébrale est recommandée pour corriger une courbe ou l'empêcher de progresser lorsque le patient est encore en croissance et souffre d'une courbe supérieure à 50 degrés.

Les avantages de la connexion

L'un des avantages majeurs du VBT, contrairement à la fusion, est qu'il permet une croissance continue et une mobilité. Les avantages de l'attachement comprennent moins de complications post-chirurgicales et un temps de récupération plus rapide.

Cette technique peut aussi être utilisée chez des patients plus jeunes afin de guider la croissance de la colonne vertébrale d'une façon harmonieuse.

Autre avantage important - en particulier pour les adolescentes - : la très petite incision chirurgicale [VIDEO]est située sous l'aisselle par rapport à une longue incision le long de la colonne dans le cas de la fusion vertébrale.

Les avantages du Vertebral Body Tethering sont vastes et bien connus. Cependant, les risques sont encore largement inconnus puisqu'il s'agit d'une procédure relativement nouvelle. Les préoccupations autour de cette technique incluent la possibilité de modulation par correction de croissance chez un patient en phase de croissance, et éviter ainsi la dégénérescence discale ainsi que le risque de rupture de la moelle épinière.

L'infection, les lésions nerveuses et les maux de dos sont également des complications potentielles. La fusion vertébrale est parfois nécessaire chez ces patients en raison de la courbure continue de leur colonne vertébrale.