La reconnaissance faciale, une sous-catégorie de la Biométrie qui s’améliore de jour en jour, vient de faire un nouveau pas en avant. Si la nouvelle technique mise au point par l’armée américaine ne risque pas d’arriver sur votre smartphone d’ici demain, elle a le mérite de révolutionner les techniques déjà existantes. En effet, reconnaître un visage le jour nécessite des caméras de qualité et des conditions de lumière suffisantes alors que le faire de nuit et sans flash est une toute autre affaire.

Faire du neuf avec du vieux

Des chercheurs de l'armée de terre américaine ont mis au point une technique qui s’appuie sur l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique (ou machine learning). Elle leur permet de produire une image visible d’un visage – comme une photographie - à partir d'une image thermique capturée dans des conditions de faible luminosité. Un peu comme la technologie utilisée par Predator ! Comme leur nom l’indique, les caméras thermiques détectent la chaleur et dans ce cas précis, la chaleur émise par votre visage.

Des capteurs thermiques de ce genre sont déjà déployés sur des caméras de surveillance, des véhicules aériens ou autres points de contrôle à des fins de surveillance.

Des applications biométriques : d'une image à l'autre

Capturer une image, c’est bien mais l’objectif de cette étude est de pouvoir utiliser les clichés pour faire de la reconnaissance faciale. Pour reconnaître un visage, celui-ci va être comparé à une énorme quantité d’autres visages jusqu’à ce que les deux clichés matchent. Or, la difficulté réside ici dans la comparaison d’une image thermique à une photo classique alors qu’elles n’ont pas les mêmes caractéristiques.

Pour remédier à ce problème, les chercheurs font appel à une intelligence artificielle. L'approche consiste à projeter l’image thermique en une représentation visible permettant de passer d’un rayonnement à l’autre.

Et alors à quoi ça sert ?

Les détails de ce travail ont été présentés en mars 2018 lors d’une conférence consacrée aux applications de la vision par ordinateur dans le Nevada. Les chercheurs y ont fait une démonstration en temps quasi réel de leur technologie avec une caméra thermique et un simple ordinateur.

À terme, ce développement pourrait mener à une meilleure biométrie en temps réel. L’armée espère également l’utiliser pour ses opérations nocturnes secrètes.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite