Lundi 30 novembre 2017, le corps calciné d'Alexia Daval est retrouvé [VIDEO] dans un bois près du lieu qu'elle avait l'habitude de fréquenter. Un drame qui vient de secouer la Haute-Saône, notamment la famille et les proches de la jeune femme qui ont organisé ce dimanche une marche silencieuse dans les rues de Gray en hommage à la joggeuse [VIDEO]. Alors que la maman d'Alexia incite courageusement les sportifs et passionnés à ne jamais arrêter la course, une question peut toutefois se poser : peut-on encore courir seule dans la rue lorsqu'on est une femme ?

Une liberté inconsciente

Les faits divers concernant des meurtres de joggeuses s'intensifient au cours des années.

De quoi effrayer les sportives qui sont de plus en plus angoissées à l'idée de courir seules. Courir doit rester évidemment une liberté et un plaisir, mais les Femmes doivent être prudentes. Pour courir en sécurité, il est préférable d'emprunter un itinéraire très fréquenté afin de ne pas être isolée et donc vulnérable. Il est conseillé de courir en plein jour, d'avoir son téléphone portable sur soi, et de changer d'itinéraire afin de ne pas attirer un prédateur organisé. La joggeuse devra éviter de partir avec un couteau ou une bombe lacrymogène qui pourraient se retourner contre elle. Afin d'éliminer toute appréhension et notion de danger, nous vous conseillons de privilégier les joggings en groupe de minimum deux personnes (qui suivent votre rythme bien sûr !)