De plus en plus, on entend parler du véganisme. Qui s’y intéresse, qui sont ces personnes qui changent leur alimentation et leur façon de vivre du tout au tout ? Quelles en sont les raisons ? Depuis quelques années le véganisme fait beaucoup parler de lui. Mais être vegan qu’est-ce que cela signifie ?

Selon la définition du Larousse le véganisme est un « mode de vie alliant alimentation exclusive par les végétaux et le refus de consommer tout produit issu des animaux ou de leur exploitation ». Oui, le #végan ne consomme ni œuf, ni miel et ne porte pas de bottes en cuir. Quand pour certains ce mode de vie semble radical, pour d’autres, c’est un choix voire une nécessité.

Le véganisme au sein de la société

À quoi doit-on la fulgurante montée du véganisme ? Selon une étude menée par Harris Interactive en 2016 et publiée en janvier 2017, la population de France est de plus en plus soucieuse de son alimentation. Pour répondre à son inquiétude quant à cette problématique, chacun sa solution (recettes sur internet, cours de cuisine, nouveaux régimes alimentaires, etc.). Autant de pratiques nées d’une inquiétude quasi-générale quant à la provenance et à la qualité des produits que l’on retrouve en grande surface. Dans le lot des personnes interrogées 15% déclarent avoir un régime alimentaire particulier (végétarisme, sans gluten, véganisme, crudivorisme, etc.).

Le véganisme est un mode de vie, mais il est aussi le signe de l'émergence d’un mouvent sociétal, voire politique. Très souvent, les médias font le lien entre la popularité du véganisme et la diffusion sur la toile de vidéos chocs montrant la traite des animaux par une part des industriels.

Maltraitance, souffrance et sang versé, tout y est pour toucher la part sensible du grand public. Culpabilité ou prise de conscience, quelles que soient les raisons qui poussent certaines personnes à passer à l’acte, le phénomène a été assez important pour susciter l’attention des médias, et pour qu’il y ait des événements spécifiquement créés pour les vegans [VIDEO].

Dans les faits petit à petit le véganisme fait son bout de chemin au sein de nos mentalités, nos modes de vie et surtout nos modes de consommation. Et cela, les industriels l’ont bien compris. Apparaissent dans les rayons de supermarchés, des plats cuisinés dit « veggies », autrement dit végétariens et toutes sortes de préparations végétales (galettes, steaks et nuggets).

Les végans en pratique cherchent à manger sainement et ont tendance à se rapprocher des fermes, producteurs locaux et à manger plus de produits issus de l’agriculture biologique. Et donc à délaisser les produits industriels. La question est la suivante les végans « accomplis » sont-ils prêts à consommer les préparations végétales qui foisonnent dans les supermarchés, jusqu’aux fast-foods avec le « Grand veggie » de Mac Donald ?

Quel avenir pour le véganisme ?

La montée du véganisme dans la société nous pousse à nous poser quelques questions ? Qu’arrivera-t-il si nous devenions tous vegans, si le monde entier devenait vegan ? Des chercheurs se sont penchés sur la question.

Que deviendraient les animaux tels que les vaches et les cochons, une fois que leur consommation aura été abandonnée ? Des animaux de compagnie ? On en doute un peu. Ils retourneront à l’état sauvage ? Est-ce encore possible après des années, des décennies, des siècles de traite ? Sans compter le fait que pour certaines populations des pays du Sud, la consommation de protéines animale est essentielle, voire vitale.

Il faut tout de même noter que la production de viande à grande échelle représente pas moins d'un tiers de la surface mondiale en termes de terres cultivables. Terres et ressources alimentaires (blés, soja, etc.) qui pourraient être utilisées pour l’alimentation humaine et non pas animale comme elle l’est actuellement.

Que faire si l’on souhaite devenir vegan ? Faut-il le devenir ?

Devenir vegan ne se fait sûrement pas en un jour. Si vous souhaitez devenir vegan, soyez patient. Développer de nouvelles habitudes prend du temps. Commencez petit, procédez étape par étape. Sachez également que chaque expérience est différente. Internet est une mine d’information pour ceux qui n’osent pas faire le pas seuls, sachez qu’il existe des guides et des programmes d’accompagnement qui vous aident dans votre parcours vers votre nouveau mode de vie.

Les vegans et les vegans radicaux

Quel vegan devenir ? Le changement de mode de vie s’accompagne de beaucoup de choses ? L’incompréhension de vos proches par exemple, quant à vos nouvelles pratiques ? Vous allez peut-être vous heurter à d’autres réalités. Des réalités où manger quand on a un régime alimentaire si particulier peut être un véritable défi ? -bien que les restaurants spécialisés soient de plus en plus nombreux-

Les vegans radicaux, qui sont-ils ? Il n’y a pas de définition officielle. Le vegan radical est celui qui est dans l’extrême. Un vegan n'est pas forcément radical. La cause profonde des vegans est juste, mais les mentalités prennent du temps à évoluer. Le véganisme quant à lui, semble avoir de beau jour devant lui, même si le développement de ce mode de vie au niveau planétaire n’est sûrement pas pour demain. #mangersain #veganisme