L'été dernier un drame terrible s'est produit à Pont-de-Beauvoisin dans l'Isère. Le 27 août 2017, lors d'un mariage, la petite Maëlys Arujo âgée de seulement 9 ans a disparu de la fête vers 3 heures du matin. Après un travail minutieux des enquêteurs, un homme de 34 ans est finalement placé en garde à vue par les gendarmes, il s'agit de Nordhal Lelandais, une connaissance du marié invité à la fête pour le dessert. L'homme se serait à plusieurs reprises absenté de la soirée et des clichés captées par les caméras de surveillance [VIDEO] de la ville ont démontré que la petite victime était à bord du véhicule de l'ancien militaire dans la nuit. De plus, des traces d'ADN de Maëlys présentes dans le véhicule viennent étayer la thèse que Nordahl Lelandais pourrait être l'auteur de l'enlèvement de la fillette.

Le principal suspect, qui tente de balader les enquêteurs depuis plusieurs mois, est écroué et poursuivi pour "meurtre" et "enlèvement et séquestration" depuis trois mois. Mais il semblerait que l'homme soit relié à plusieurs disparations inquiétantes dans la région de Chambéry... Enquête.

Nordhal Lelandais, un profil de meurtrier ?

Rebondissement dans l'affaire Lelandais ! Après avoir été suspecté pour la Disparition et le meurtre de Maëlys, dont il nie toujours son implication, l'homme de 34 ans vient d'être mis en examen pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer, 24 ans, disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Le militaire avait disparu après une soirée en discothèque à Chambéry, alors qu'il rentrait en auto-stop pour rejoindre sa caserne à quelques kilomètres de là.

Le crâne du jeune homme, découvert par un promeneur, avait permis de l'identifier. En effet, dans ces deux affaires, des éléments troublants concordent... Les téléphones de Nordhal Lelandais et d'Arthur Noyer "bornent" aux mêmes endroits et aux mêmes moments, comme s'ils avaient parcouru le trajet ensemble et en voiture. Encore plus troublant, le suspect numéro aurait fait des recherches sur Internet via son téléphone mobile plus tard dans la nuit sur la manière de "faire disparaître un corps."

Nordhal Lelandais serait-il un serial killer ? Les forces de l'ordre sont à présent à la recherche d'autres cas de disparitions non-résolus dans lesquels le meurtrier présumé de Maëlys pourrait être impliqué comme Jean-Christophe Morin, Adrien Mourialmé, Ahmed Hamadiy, et même la tristement célèbre affaire Estelle Mouzin.

Une personnalité inquiétante

Dans tous les cas, la personnalité de l'ex-militaire inquiète beaucoup les enquêteurs, qui le décrivent comme complexe et sombre. Soigné pour alcoolisme et dépression, affichant un double visage, Nordhal Lelandais peut être gentil et courtois en public, pus devenir très inquiétant en privé...

Un comportement psychologique instable qui ne risque pas de jouer en sa faveur dans les accusations portées contre lui. Interrogées dans le cadre des enquêtes pour les disparitions de Maëlys et Arthur Noyer, ses ex-petites amies auditionnées par les enquêteurs de la Section de recherches de Grenoble, avaient toutes livré le même constat : "Il se montrait très violent et menaçant dans le cadre d'une rupture." L'une d'elle a d'ailleurs cru vivre sa dernière heure lorsque Nordhal Lelandais l'avait emmenée dans les bois "pour s'expliquer". En revanche, la famille et les amis du principal suspect a toujours nié les faits qui lui sont reprochés.

Après s'être appuyés sur des "indices graves et concordants", Nordhal Lelandais est à présent mis en examen pour une double disparition : Maëlys Arujo et Arthur Noyer. En revanche, d'autres disparitions inquiétantes dans la région pourraient également avoir un lien avec le suspect.