Les fêtes de fin d’année approchent et, avec elles, la frénésie des courses, les dîners en famille, les déplacements et, surtout, les cadeaux. Une période particulièrement mouvementée pendant laquelle il convient de ne rien oublier. À n’en pas douter, les objets High Tech auront une place de choix sous nos sapins. Et parmi eux, les smartphones dernier cri. Ces appareils, précieux et attrayants, font souvent l’objet de convoitise. « L’inimaginable » n’arrive pas qu’aux autres et si le secteur de l’assurance pour la téléphonie mobile se porte bien, c’est que les risques, hélas, ne cessent d’augmenter.

Publicité
Publicité

Selon une enquête Harris Interactive, 73 % des Européens et 62 % des Français souscrivent régulièrement des assurances affinitaires, ces garanties qui sont en général proposées directement en magasin au moment de l’achat et destinées à protéger nos précieux objets contre la casse, le vol et la perte.

Sadri Fegaier (SFAM) : « le marché de l’affinitaire est très porteur »

Or pour les Européens, les problèmes avec leurs appareils électroménagers, leur véhicule, leur ordinateur, leur tablette ou leur téléphone portable « sont à la fois ceux qui impacteraient le plus leur qualité de vie et ceux qu’ils jugent les plus probables», révèle Harris Interactive.

Résultat : le marché de l’affinitaire explose. SFAM, le leader européen de l’assurance mobile et multimédia, affiche ainsi une insolente croissance de 2 400 % en seulement cinq ans. La modeste entreprise familiale née à Romans-sur-Isère (Drôme) en 1999 table sur un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros en 2018. SFAM emploie 1 500 personnes en Europe et prévoit de créer un millier de nouveaux postes dans les douze prochains mois sur ses sites de Romans-sur-Isère (Drôme), Roanne (Loire) et Paris.

Publicité

« Nous sommes sur un marché très porteur, car les foyers européens s’équipent de plus en plus », explique Sadri Fegaier, président fondateur du groupe SFAM.

Mais qu’est-ce qu’un tel assureur peut concrètement proposer aux heureux propriétaires d’un beau (et ô combien cher) smartphone ? Réponse alléchante du fondateur de SFAM : « des garanties tous risques toutes causes ».

Des solutions plus « geek »

Pour ceux qui voudraient aller encore plus loin dans la protection de leur smartphone, différents leviers, plus ou moins techniques, sont disponibles comme le souligne le site Cnet.fr.

Les plus motivés opteront pour un logiciel permettant de géolocaliser leur précieux smartphone, de le bloquer et même de récupérer les données qu’il contient avant de les effacer à distance. Cerberus fait partie des plus connus, tout comme les applications de sécurité Lookout (pour iOS ou Android), Find My Mobile (pour Samsung), Find My iPhone (pour… iPhone !), Android Device Manager ou encore Blackberry Protect.

Attention, toutes ces applications s’avèrent inutiles si le téléphone est hors zone de couverture, s’il est éteint ou si la batterie en est retirée.

Publicité

C’est pourquoi il faut agir très vite en cas de vol ou alors faire appel à son assureur. À condition d’y avoir pensé au moment de l’achat !

Lire la suite