Publicité
Publicité

Il ne s'agit pas d'un troll, non. Le Springfield News Leader a rapporté que le tribunal du comté de Baron a condamné David Berry, braconnier, à visionner Bambi une fois par mois pendant son incarcération. Même si ce châtiment n'est pas reconnu par les conventions de Genève pour le moment, cette sanction figure effectivement dans le rapport du tribunal.

Le procureur estime qu'il s'agit d'une sentence tout à fait légitime, compte tenu de cette affaire scandaleuse. Une enquête de plusieurs années a mené à l'arrestation de David Berry et de trois membres de sa famille.

Publicité

Ils ont été accusés d'avoir tué illégalement une centaine de cervidés dans trois états des Etats-Unis et au Canada.

Cette affaire a été qualifiée d'une des plus importantes du Missouri par les gardes forestiers. En réalité, il est difficile d'évaluer le nombre exact de cerfs tués illégalement depuis trois ans par ce groupe de braconnier. Cependant, les gardes forestiers sont sûrs qu'il s'élève à plusieurs centaines.

Le tueur en série des cervidés

Le procureur a expliqué que ce groupe agissait principalement la nuit.

Les cerfs chassés illégalement n'étaient que des trophées. Les braconniers laissaient leur dépouille pourrir et ne récupéraient que la tête. "Dans des situations comme celle-ci, avec des braconniers en série qui ne respectent pas les Animaux (...) c'est une question de cupidité et d'ego (...) ils étaient plutôt axés sur le frisson du meurtre lui-même", a déclaré le chef de la division du Missouri Conservation Commission.

À ce titre, Dave Berry a été condamné à une peine d'un an de réclusion à la prison du comté de Lawrence.

Publicité

À cela s'est ajoutée une peine de 120 jours d'emprisonnement pour port d'arme illégal. Le Missouri Conservation Commission, quant à lui, a suspendu le permis de chasse de Berry et de son père. David pourra regarder pour la première fois “Bambi” au sein de sa prison avant le 23 décembre. On lui souhaite un bon visionnage.

Bambi, le grand classique de Walt Disney

Qui n'a pas versé sa petite larme, en voyant la mère de ce pauvre faon se faire tuer par un chasseur... Grand classique du Cinéma d'animation sorti en 1942, Bambi est considéré comme l'un des meilleurs longs-métrages du genre.

Il a même été classé à la Bibliothèque du Congrès pour sa valeur culturelle et historique.

C'est Felix Salten, un intellectuel viennois qui a donné vie pour la première fois au petit Bambi, en 1923 en Allemagne. Malgré son succès fulgurant, ce roman fut interdit en 1936 par les nazis, l'auteur étant juif. Véritable ode à la nature et critique du genre humain, ce n'est que vingt ans plus tard que Walt Disney à acheté les droits et immortalisé l'histoire que nous connaissons tous.