En France, il y a des millions de célibataires qui sont à la recherche du grand amour. Ainsi de nombreux sites de rencontres ont été créés sur internet. Qu'importe le message publicitaire, l'objectif est simple, permettre aux inscrits et inscrites de trouver l'amour. Il existe également des applications mobiles comme Tinder qui ont emprunté un autre axe de communication pour trouver le plan d'une nuit. Depuis peu, une autre application Hugmify propose un autre concept : celui de dormir avec quelqu'un d'autre sans avoir de rapport sexuel.

Hugmify : optez pour le plan dodo

Le magazine Society a parlé il y a peu de cette application au jeu de mots bien malin: 'Hug me' + -ify, 'Hug me' en anglais se traduit par 'fais-moi un câlin'.

Le message marketing est en lien avec le nom de l'application : simple, bienveillant et tout de suite un côté rassurant pour les différents utilisateurs. Pour les célibataires, les câlins sont rassurants et permettent finalement d'avoir de la tendresse sans engagement. Certains célibataires sont certes à la recherche de l'amour, d'autres sont plutôt à la recherche de compagnie et souhaitent rester célibataires, remplacer le plan C** par un plan dodo est une solution envisagée par un grand nombre de célibataires. L'occasion de rappeler, que selon une étude, les femmes ronflent plus que les hommes mais l'avouent moins.

Le plan dodo fait mouche

Les premiers témoignages convergent. En effet, ce sont les câlins, la présence et l'affection qui sont recherchés par les utilisateurs qui ne veulent pas entendre parler de rapport sexuel. “Le plus étonnant, c’est qu’on se comportait comme si on était en couple depuis longtemps, mais on ne faisait rien. Un peu comme si on louait une situation de couple sans les contraintes” explique un témoin qui pratique le plan dodo avec ses amis.

Cette manière différente de découvrir l'autre, de rencontrer des gens, de vivre des moments à deux tout en sortant des sentiers battus fait sensation auprès des utilisateurs.

A la différence du plan c**, le plan dodo n'engage en rien, pas de gêne le lendemain matin, le bon plan sans engagement.

Néanmoins, D’après la psychologue Véronique Kohn, si la tendance du plan dodo n'a rien de grave en soit, il s'agit plus d'une relation à court terme (pour combler un manque) qu'à long terme (engagement, construction d'une relation). Il est également important de se rappeler que la société actuelle invite à être épanoui tant psychologiquement que physiquement. Bon dodo.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite