L'année 2020 vient à peine de commencer et, hélas, la France plonge à nouveau dans la tristesse des attentats terroristes. Depuis 2015, la France est sujette à de nombreuses vagues d'attaques terroristes. On se rappelle notamment de la tragédie de Charlie Hebdo début janvier, de l'attentat du Bataclan, qui a fait près de 140 victimes et des milliers de blessés où encore de la tuerie à Nice, faisant 85 morts. Depuis 2015, les Français ont une peur permanente d'une possible attaque pouvant briser la vie de leurs proches. Et hélas, en début d'après-midi, une attaque au couteau à eu lieu dans la ville de Villejuif, seulement deux jours après le début de l'année 2020.

1 morts et 2 blessés, l'assaillant abattu

L'assaillant dont l'identité est pour l'instant inconnue a décidé d'attaquer en premier lieu un parc puis il a décidé d'attaquer un centre commercial. Ces deux endroits sont extrêmement fréquentés, d'autant plus que nous sommes encore en pleines vacances scolaires. L'assaillant a tué un homme d'une cinquantaine d'années d'un coup de poignard dans le dos alors qu'il avait tenté de protéger sa femme, c'est ce qu'a déclaré un témoin qui a assisté à la scène: “Il se promenait avec sa femme lorsque l’agresseur s’est approché, il a voulu protéger sa femme et c’est lui qui a pris ce coup de couteau”. Dans la foulée, l'assaillant a grièvement blessé deux personnes avant d'être abattu par les forces de l'ordre quelques minutes après.

Le pronostic vital des deux personnes blessées est engagé et une personne parmi les deux est la compagne de l'homme abattu par l'assaillant. C'est Laurent Nuñez qui s'est exprimé publiquement en remerciant la réactivité des services des effectifs de la police qui ont permis d'éviter un bilan humain encore plus lourd.

La piste terroriste pas écartée, Macron reste muet

A l'heure où nous écrivons cet article, soit quatre heures après l'attaque au couteau, l'identité de l'assaillant reste inconnue. Nous savons seulement que l'assaillant est un homme, probablement âgé de moins de trente ans. Le procureur n'a toujours pas indiqué si la piste terroriste était privilégiée.

Pour l'instant rien n'est confirmé. Le président de la république Emmanuel Macron, qui a essuyé de nombreuses critiques pour sa non-publication d'un message célébrant les fêtes de fin d'année risque d'essuyer de nouvelles critiques. Et pour cause: le président de la république ne s'est toujours pas exprimé sur les réseaux sociaux suite à la tragédie qui s'est déroulée en début d'après-midi.

Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!