La guerre contre le Coronavirus est loin d'être terminée. En effet, dans sa dernière intervention, le chef de l'Etat Emmanuel Macron, a indiqué qu'un déconfinement partiel ne serait envisagé avant le 11 Mai. D'ici là, il est demandé à l'ensemble des Français de rester chez eux et de limiter leurs déplacements. Pour toute personne qui ne respectera pas ces mesures, une verbalisation sera appliquée. Ainsi, dans le Tarn, alors qu'une septuagénaire rendait visite à son époux, au travers d'une fenêtre fermée, elle a été verbalisée. Retour sur cette information qui a choqué la toile, alors que nombreux Français continuent de se balader dans des parcs ou font leur jogging.

La verbalisation d'une septuagénaire dans le Tarn

Le coronavirus fait souffrir de nombreuses familles. Si bien évidemment rester chez soi n'est pas toujours chose aisée, mais nécessaire pour éradiquer la pandémie du coronavirus, la solitude des personnes seules se fait sentir. Il y a quelques semaines, le président de la République, demandait à ce que les visites à nos aïeux soit reportées, une septuagénaire a souhaité rendre visite à son mari, résident en Ehpad.

Inquiète pour son état de santé, notre septuagénaire a quand même souhaité lui rendre visite au travers d'une vitre fermée. Elle souhaitait simplement prendre de ses nouvelles. Malheureusement, pour violation de "cordon sanitaire" elle a été verbalisée par les forces de l'ordre.

De son côté, la préfecture du Tarn a indiqué : "un cordon sanitaire autour des Ehpad doit être absolument respecté", selon BFM. Confirmant ainsi la violation du règlement et se justifiant de cette verbalisation.

Quelques mots sur une ardoise et une possible annulation

Selon Mme Boghossian, ce sont deux gendarmes qui sont intervenus jeudi 9 avril.

Hedwig, âgée de 79 ans, était devant la fenêtre de son époux, âgé de 93 ans, munie d’une ardoise. Elle souhaitait simplement lui apporter son soutien dans cette étape difficile. A l'heure où nous écrivons cet article, plus de 147 000 personnes ont été testées positives au Covid-19 et 17 167 personnes ont perdu la vie en ce jeudi 16 avril.

Si bien évidemment on peut reconnaitre le risque de contamination élevé chez les personnes les plus fragiles, la verbalisation a interpellé la toile. Rappelant, il y a quelques temps la situation d'un père de famille auquel on avait demandé de laisser sa fille de trois ans à l'extérieur d'un magasin [VIDEO]. Selon les informations relayées par BFM, la préfecture du Tarn a annoncé qu'elle allait entrer en contact avec la famille pour que la verbalisation soit annulée. Une situation qui pourrait interpeller alors que de nombreux Français ne se montrent pas irréprochables dans le respect des mesures de confinement. Dans les grandes villes notamment, où faire son jogging à partir de 19h est presque devenu un sport national.

De plus, nous rappelons à nos lecteurs qu'il est primordial de rester chez soi pour sauver des vies. Le système hospitalier est surchargé.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!