Ce mercredi, Edouard Philippe a évoqué en exclusivité le déconfinement tant attendu par toute la France. Le sujet a été abordé lors de la mission d'information de l'Assemblée.

Edouard Philippe aborde le sujet qui est à l'esprit de tous les Français

A partir de 18h aujourd'hui, Edouard Philippe a dû prendre la parole pour répondre aux nombreuses questions des députés - 40 pour être exact - concernant le coronavirus et les mesures mises en place par le gouvernement.

C'est tout naturellement que la question du déconfinement s'est posée, puisqu'elle est dans l'esprit de tous les Français. Même si la date pour l'instant est fixée pour le 15 avril, la majorité des Français pensent que celle-ci sera reconduite sans pour autant savoir jusqu'à quand.

L'idée d'être confiné sans avoir de date butoir est très anxiogène pour certains qui souhaitent vivement que le gouvernement prenne la parole sur le sujet.

Un déconfinement très probablement progressif

Edouard Philippe s'est trouvé contraint de répondre à cette question houleuse qui taraude bon nombre de Français. Il confie : "La question est redoutablement complexe. Il est donc probable - je dis probable et j'essaie d'être précis dans mes mots - que nous ne nous acheminions pas vers un déconfinement qui serait général et absolu en une fois, partout, et pour tout le monde".

Le Premier ministre évoque l'idée d'un déconfinement progressif qui se ferait peut-être par âge, par test de dépistage, par région.

Plusieurs pistes seront explorées, mais pour l'instant aucune décision n'aurait été prise selon le Premier ministre qui indique que nous sommes encore en plein milieu de la crise et que ces questions restent un peu prématurées pour le moment.

Plusieurs personnes travaillent sur le sujet

Afin de mettre en place ce déconfinement, plusieurs équipes ont été mises à contribution pour trouver la manière la plus sécurisée pour libérer les Français.

Cependant, cette situation sans précédent est difficile à gérer, la France n'a jamais eu à confiner sa population depuis plus d'un siècle, et cette situation inédite rend difficile la prise de décision. La levée du confinement dépend surtout de la capacité de la France à acheminer des tests fiables et à tester toute la population.

Edouard Philippe ajoute : “Encore faut-il savoir de quels tests on parle et de notre capacité à produire ces tests et dans de bonnes conditions”, rapporte Le HuffPost.

Ce qui est sûr, c'est que le déconfinement est bien dans l'esprit du gouvernement mais pour l'instant, la question reste prématurée par rapport au degré d'urgence dans lequel nous sommes.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!