Alors que le Coronavirus circule encore en France, qu'une deuxième vague pourrait même frapper l'Hexagone dans les prochaines semaines, les prochains mois, pour certaines familles, il est déjà temps de penser à l'après. En effet, la France compte des milliers de morts, pour les familles qui ont perdu un proche, il faut avancer.

S'il n'est jamais facile de dire au revoir à quelqu'un, pour certains l'avenir sera encore plus difficile. C'est le cas notamment pour cette famille, dont le père âgé de 74 ans est décédé des suites du coronavirus. L'homme n'avait pas de mutuelle et les frais liés à son hospitalisation n'étaient donc pas couverts.

Après sa mort, la famille a reçu une facture qu'ils ne peuvent pas payer. Aujourd'hui, son fils et sa femme ont annoncé qu'ils ne pouvaient pas payer la facture de l'hôpital, ils ne savent pas comment la régler.

Une facture exorbitante impossible à payer

Inutile de dire que la pilule est difficile à faire passer, voire impossible, compte tenu de la situation que traverse malheureusement cette famille. Dans un témoignage diffusé sur France Info ce 1er juillet, le fils explique qu'aussitôt le deuil terminé, il fallait payer une facture très importante. En effet, après la perte de son père, lui et sa mère ont reçu une facture de plusieurs milliers d'euros.

Ainsi, selon les informations relayées par nos confrères de France 2, ce sont exactement 7 036,80 euros de frais non couverts par l'assurance maladie que la famille doit payer.

Malheureusement, cette dernière était, avant de recevoir cette facture, dans une situation bien inconfortable. Avec une petite retraite, pas de mutuelle, un fils en chômage partiel et une mère ancienne femme de ménage, la famille ne sait plus quoi faire.

Le père décédé du Covid-19 à l’hôpital n’avait pas de mutuelle

Aujourd'hui, comme de nombreux français, la famille se retrouve prise à la gorge et en appelle au gouvernement pour tenter de sortir de cette situation. Le fils a justifié sa démarche, par le fait que sa mère touchait seulement 560 euros.

De l'autre côté, l'hôpital est toujours en attente du règlement de cette facture et menace de faire intervenir un huissier de justice.

"Nous avons une famille qui est criblée par la douleur et la dette (…) La solidarité nationale devrait prendre en charge ces sommes", affirme leur avocat, Me Benjamin Fellous. "Mon père décède et recevoir une facture derrière c’est… ça fait mal. C’est comme un couteau dans le dos", ajoute le fils. Le père était resté une dizaine de jours dans le service de réanimation de l'hôpital et le coronavirus aura eu raison d'une personne de plus.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!