Alors que l'on pensait avoir fait le plus dur après avoir traversé une première vague de Coronavirus, dans certaines régions, la situation commence à devenir incontrôlable. En effet, un relâchement coupable des français est à l'origine d'un retour de l'épidémie. Le non respect des règles sanitaires, de distanciation sociale, pourrait avoir des conséquences dramatiques avec la fermeture des restaurants ou des bars. Hier, le gouvernement a incité les français à éviter de se rendre en Catalogne car la pandémie de coronavirus semble frapper à nouveau. Dans la région espagnole, les bars et discothèques pourraient prochainement fermer leurs portes.

En France, on se dit prêt à contrer tout nouveau retour de la pandémie avec un plan de reconfinement.

'Éviter par-dessus tout le reconfinement général'

Lorsque le gouvernement a pris la décision de confiner les français il y a quelques temps, c'était pour lutter drastiquement contre la propagation du virus. Dans des hôpitaux surchargés, on ne pouvait pas soigner tout le monde, il fallait donner un droit de vie ou un droit de mort sur les patients. Economiquement, l'Etat a aidé les secteurs d'activités qui en avaient le plus besoin, une deuxième vague massive serait catastrophique. Il y a quelques jours, plus de 1000 cas sur une journée ont été recensés, ce n'était plus arrivée depuis le 5 mai dernier.

Hier, le nouveau premier ministre Jean Castex, s'est exprimé dans les médias et il a confirmé la tendance. Le gouvernement est prêt et à un plan en cas de retour de la pandémie. Il s'est également montré très ferme quant à la direction un prendre : un plan de reconfinement généralisé serait une catastrophe tant sur le plan économique que social.

Vers un reconfinement localisé ?

Depuis quelques jours, le gouvernement a changé sa politique avec un port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés. L'objectif est clair, lutter rapidement contre la propagation du virus. Dans son interview accordée à Nice Matin, le premier ministre rappelle que le nombre de cas positif du coronavirus est inférieur à nos voisins européens et que les hospitalisations restent à un niveau maitrisé.

Néanmoins, alors qu'il reste encore un mois de vacances, le comportement des français et en particulier des jeunes laisse à désirer.

Le chef de l'État Emmanuel Macron, a rappelé que c'est le respect des gestes barrière mais aussi le port du masque permettrait de lutter efficacement contre la propagation du coronavirus. Dans certains pays comme l'Allemagne, la Belgique ou l'Espagne ont commencé à reconfiner localement des régions dans lesquelles la pandémie reparait à la hausse.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!