Si on parle beaucoup du coronavirus et de la pandémie qui frappe les plus fragiles de l'Hexagone, on oublie presque que la jeunesse en souffre aussi. En effet, il suffit pour nos plus anciens lecteurs de se rappeler la liberté qui était la nôtre durant la vingtaine, un temps ou l'insouciance était reine. Pour les plus jeunes d'aujourd'hui, il est important de respecter différentes mesures de distanciation sociale, les fêtes sont interdites et le sentiment d'être bridé envahit cette jeunesse. Si le comportement et la parole sont un moyen d'expression, les tenues vestimentaires le sont aussi. Depuis le 14 septembre, les étudiants de France sont au coeur de différentes polémiques suites à leurs tenues jugées "non citoyenne" par le ministre de l'Education Nationale.

Un père de famille a pris la parole après qu'un professeur ait jugé le décolleté de sa fille trop provoquant.

Une collégienne critiquée par son professeur à cause de son décolleté

Il y a quelques années, dans certains établissements, l'uniforme était de rigueur, évitant ainsi les tenues non appropriées mais aussi d'attirer les jalousies. Nos amis anglo-saxons ont gardé cette tradition et leur gouvernement n'a pas à débattre de la tenue des jeunes filles à l'école. Dans une société où la place de la femme est encore discutée, même en 2020... On a encore entendu il y a quelques semaines qu'une jeune fille de Strasbourg avait été agressée parce qu'elle portait une jupe. Il y a quelques jours, c'est une jeune fille en 3eme au collège Arthur-Rimbaud de Belfort qui a déchainé la chronique.

Selon les informations relayées par nos confrères du journal L'Est Républicain, un professeur de maths aurait jugée la tenue de la jeune fille "vulgaire". Son père a pris la parole sur les réseaux sociaux.

Le père pousse un coup de gueule : sa fille a été 'Humiliée et choquée'

Pour le père de la petite fille, cette remarque du professeur est totalement déplacée et le fait de les dire devant ses camarades de classe est humiliant.

Il a également précisé que l'adolescente portait une tenue tout à fait correcte et qu'il n'y avait pas de raison de s'emporter. Toujours en s'expliquant, le père de famille s'est violemment emporté "Je ressens chez elle une sorte de culpabilité. Aujourd’hui, je me retrouve avec une gamine qui ne pourra peut-être plus s’habiller sans avoir peur du regard des autres".

Il ajoute dans son message Facebook devenu viral: "J’ai pris contact avec la direction académique du Territoire de Belfort. Je ne veux pas en rester là. Je veux que cela serve de message d’alerte." Une politique de plus pour l'Éducation Nationale dont on se serait bien passé, il semblerait que les propos du professeur de mathématiques soient déplacés. Il se serait excusé à la jeune fille par la suite. En effet, il y a quelques jours, un professeur trop tatoué selon certains parents d'élèves a confirmé qu'il pourrait perdre son emploi.

Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!