Les tragiques attentats de janvier 2015 restent à tout jamais gravés dans la mémoire de tous. Cette série d’attaques terroristes islamistes qui a entraîné la mort de 17 victimes et la blessure de 87 personnes marque l’histoire de la France. Ce qui s’est passé durant ces 3 jours ne s’oublie pas facilement. Et tout le monde attend le verdict des procès destinés à juger les 14 accusés devant la cour d’assises spéciale de Paris. Le cerveau de ces attentats, Ali Riza Polat, risque d’encourir une peine de réclusion criminelle à perpétuité. Zoom sur les réquisitions annoncées par le Parquet national antiterroriste ce mardi 8 décembre.

Des sanctions sévères requises à l’encontre des 14 accusés

Les acteurs de ces attentats de janvier 2015 ont semé la terreur dans toute la France pendant les 7, 8 et 9 janvier 2015. C’était la rédaction du journal Charlie Hebdo, les clients d’une supérette casher et des policiers les principales cibles des terroristes. Tout le monde attend à ce que les condamnations prononcées à leur encontre soient adaptées au crime commis. Des procès hors-norme ont déjà eu lieu. Parmi les 14 accusés jugés depuis le 2 septembre, Ali Riza Polat risque d’encourir à une peine lourde. Considéré comme le principal accusé qui a soutenu les auteurs des attentats, l'accusation demande une réclusion criminelle à perpétuité.

Selon le Parquet national antiterroriste, il aurait eu un rôle « pivot » dans la préparation des attentats. La perpétuité est également requise pour Mohamed Belhoucine dont le jugement revient à la compétence de la cour d’assises spéciale de Paris. Quant au reste des accusés, une peine de 5 ans à 30 ans de réclusion criminelle pourrait être prononcée.

Hayat Boumeddiene : 30 ans de réclusion criminelle a été requis à son encontre

Hayat Boumeddiene, la compagne d’Amedy Coulibaly, sera également jugée lors de ce procès des attentats de janvier 2015 qui visent particulièrement Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher. Pour rappel, la jeune femme a pris la fuite, mais elle a été vite attrapée.

Le Parquet a réclamé une période de sûreté des deux tiers à l’encontre de Hayat Boumeddiene. Selon l’accusation, la jeune femme a également participé à la préparation des attentats. Le parquet a bien souligné que Hayat Boumeddiene "n’a jamais démenti le bien-fondé de l’action de son mari" qui "est devenue un instrument de propagande" du groupe Etat islamique.

Attentats de Charlie Hebdo le verdict pour le 16 décembre

Le procès des attentats de janvier 2015 retient l’attention de tous. Il faut attendre quelques jours encore pour connaître les sanctions prononcées par les juges. Le verdict est prévu le mercredi 16 décembre 2020.

Ne manquez pas notre page Facebook!