Avec des structures modulables et mobiles, la startup PICNIC aurait presque lancé sa propre mode dans le domaine de l’architecture modulaire. Lancée en 2018, cette start-up basée en banlieue parisienne propose une solution “clé en main” pour certaines entreprises qui désirent réaliser des opérations avec des kiosques ou des pop-up stores. En clair, cette jeune pousse développe des « PICNICS » sur-mesure, des structures allant de la taille S à jusqu’à du XL selon les évènements. Un service cousu-main imaginé et conçu par trois amis d’enfance. L’un d’entre eux, le Président co-fondateur, Raphaël BROCHARD, nous en dit plus pour le projet BlastingTalks.

Vous proposez aux entreprises des kiosques et pop stores mettant en avant des structures faciles et rapides à déployer, économiques et écologiques.

Comment est née cette idée ?

L’aventure a commencé il y a maintenant deux ans avec trois amis d’enfance. Notre mission consiste à créer de l’expérience de proximité et de solutionner des problématiques liées à l’architecture modulaire. Nous avons une passion pour l'architecture des petits espaces. Également, grâce à nos expériences professionnelles nous sommes parvenus à identifier les problématiques liées à ce marché et ainsi arriver avec une solution innovante. Le but étant de simplifier la logistique.

Votre idée consiste à “offrir aux annonceurs des prestations clés en main”, comment se déroulent concrètement ces prestations ?

Nous offrons une solution complète qui comprend la mise en place sur le terrain, l’intégration, et la personnalisation de ces ‘PICNICS' pour nos clients.

Qu’il s’agisse d’un pop-up store ou d’un kiosque, l’installation se programme rapidement et facilement. Nous permettons un gain de temps important en termes d’énergie humaine et électrique.

En quoi peut-on dire que vos kiosques et pop-up stores événementiels sont de “nouvelle génération” ?

Ils sont “nouvelle génération” pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, nous avons une équipe d’éco-conception en interne avec notre bureau d’études. Ensuite nous assurons la production grâce à notre petite usine située en banlieue parisienne à La Courneuve.

Il s'agit de modules connectés avec l'Internet des Objet (IOT) et à de l'intelligence artificielle (IA) qui permettent l'ergonomie du PICNIC et d'analyser les flux.

De plus, notre développement de centrales énergétiques permettant une autonomie totale en énergies renouvelables des PICNICS. Enfin, nous réalisons la distribution. Ainsi, cela nous permet sur cette chaîne de valeurs complètes de limiter notre impact environnemental mais également de maintenir un engagement RSE (Responsabilité sociétale des entreprises, ndlr.).

Il faut savoir que pour suivre une démarche d’éco-conception, nous avons recours à des cycles courts de nos kiosques et pop-up stores. Nous utilisons au maximum des matières premières recyclables et nous restons dans une démarche de ‘Made in France’ et d’économie locale.

Quelles sont les types d’entreprises que vous ciblez ?

Nos clients sont des entités publiques ou privées qui souhaitent gagner en visibilité ou en performance commerciale sur l’espace public.

Concrètement nous disposons de cinq segments de marché spécifiques destinés aux promoteurs immobiliers, les opérateurs de transport, la restauration, l'événementiel et les organismes publics tels que les collectivités territoriales ou encore les offices de tourisme. Nous les accompagnons sur des campagnes de communication ou d’aménagements urbains.

Avec vos solutions “kits en main”, vous avez souhaité lutter contre toutes les formes de pollutions que pouvaient contenir de telles installations habituellement. Comment cela fonctionne-t-il ?

Sur la mise en place de ces kiosques et pop-stores, nous sommes dans de l’architecture modulaire et éphémère. De ce fait, nous évitons les convois exceptionnels, le bruitage, le raccordement électrique.

De même, nous supprimons tout le groupe électrogène grâce à l’autonomie énergétique du PICNIC.

Nous simplifions donc la logistique avfec une réduction de la pollution visuelle, sonore et atmosphérique. Nos bâtiments intègrent de la mobilité, ce sont des véhicules que l’on peut déplacer partout en Europe via les autoroutes. En termes d’usage, ils sont modulables pour faire des points de vente, de l'animation, du service et des aménagements urbains. Ils sont aussi connectés avec de l’intelligence artificielle et nous avons également des systèmes de rendement, photovoltaïques et éoliens via des centrales énergétiques que l’on développe. C’est très simple d’utilisation, il n’y a rien à faire, c’est le principe d’être ergonomique.

Comment avez-vous surmonté la crise du COVID-19 qui a fortement impacté le secteur de l’évènementiel ?

Le mode d’ordre pour notre startup a été la résilience. D’ailleurs, j’encourage toutes les entreprises en France et à l’étranger de garder le cap. Nous avons concrètement enregistré un manque à gagner, un ralentissement de notre croissance. Ce qui prouve la qualité de nos services c’est la récurrence qui provient de nos clients car nous avions de bons résultats depuis notre lancement il y a deux ans.

Nous sommes optimistes pour la suite car nous imaginons que des projets vont se préciser en 2021. Les usages seront plus responsables et davantage en extérieur. Étant spécialisés dans ce domaine d’aménagements extérieurs, nous avons un bel avenir devant nous.

Avez-vous remarqué des différences entre les deux confinements pour votre société ? Est-ce-que vos équipes ont bien pris le télétravail (dans le cas où vous deviez le pratiquer) ?

Notre équipe de ‘PICNICeurs’ devrait encore grandir. À la rentrée 2021, nous serons 12 au total. Pendant la crise sanitaire, nous avons continué à recruter ce qui a été assez particulier notamment pour l’accueil des salariés. Notre modèle de collaboration en interne a aussi évolué, l’intelligence collective est aussi différente.

Nous sommes assez flexibles sur ces sujets et nous avons su faire preuve de créativité.

Quelles perspectives espérez-vous pouvoir viser pour cette année 2021 ?

Notre entreprise s’est réellement adaptée à cette période spécifique. Nous avons accompagné la relance économique du côté des restaurateurs, bars, café avec la mise en place de terrasses amovibles. Ensuite, nous avons adapté notre offre aux kiosques solidaires, des PICNICS pour le dépistage, la distribution de masques et de gels et dans un futur proche pour les centres de vaccination. Également, nous allons lancer une offre PICNIC destinée au grand public B2C, afin de réaliser des "pièces en plus" dans leurs jardins pour de l'habitation ou encore dans des bureaux.

Suivez la page BlastingTalks
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!