Très riche en terme d'arrivées cet été, le Mercato parisien va prochainement connaître un nouveau transfert. Mais dans l'autre sens. Courtisé depuis plusieurs semaines par le club catalan, un joueur star souhaite quitter les rangs du vice-champion de France. D'aucuns y voient une vengeance personnelle de la part du FC Barcelone, mais c'est probablement l'échec des précédentes tentatives de recrutement au poste d'ailier offensif qui risque de voir cette piste se concrétiser très rapidement. Arrivé il y a deux saisons dans la capitale française, Angel Di Maria [VIDEO] est plus que jamais sur le départ.

La course contre-la-montre du Barça

Il ne reste plus que dix petits jours aux clubs européens pour boucler leur mercato et enregistrer leurs effectifs.

Le FC Barcelone ne fait pas exception à la règle. Le club dans la tourmente face à des socios qui réclament le départ de l'équipe dirigeante, le président Bartomeu en tête, n'a plus le droit à l'erreur sur ce dossier. Le départ de Neymar, parti avec perte et fracas enrichir le mercato du PSG, a laissé un grand vide dans l'attaque des blaugranas. Le club a tout tenté pour s'attacher les services des grands espoirs Philippe Coutinho (offre de 125 millions d'euros refusée par Liverpool) puis d'Ousmane Dembélé (bloqué par le Borussia Dortmund). Face à l'échec plus que probable de ces tentatives. il y a urgence. Troisième choix mais constamment réclamé par Messi, Angel Di Maria va plus que certainement rejoindre le Camp Nou.

Paris ne s'opposera pas à son départ

Le Paris Saint-Germain doit de son côté vendre absolument, et pour cher si possible, afin de s'aligner sur les règles du fair-play financier. L'UEFA garde un oeil vigilant sur l'équipe parisienne, prêt à sévir.

Pour éviter de voir une hypothétique rentrée d'argent s'envoler, le PSG souhaite lui aussi accelerer avant que les catalans ne portent leur choix sur une dernière option : le niçois Seri. Venu à Paris pour 63 millions d'euros en provenance de Manchester United, l'argentin devrait être transféré pour une somme équivalente en cas d'accord (entre 60 et 70 millions d'euros évoqués). Le vice-champion de France pourrait donc sortir vainqueur une nouvelle fois de son duel à distance [VIDEO] avec le Barça après l'arrivée de Neymar. L'ego des blaugranas risque d'en prendre un coup en rendant une partie de l'argent reçu dernièrement à l'envoyeur. Un aveu d'échec total qui confirme le mercato catastrophique des catalans. C'est un énième épisode difficile à digérer, mais pas le temps de s'apitoyer car l'heure tourne.