Alors que la sphère médiatique française s'est enflammée dans l'affaire du "Penaltygate", un débat au sujet des penalties est également plus que jamais d'actualité en Espagne. En effet, le #FC Barcelone affiche la statistique stupéfiante de n'avoir concédé qu'un seul et unique penalty au cours des quatre-vingt-une dernières rencontres disputées par le club catalan. Si l'on s'amuse à comparer ces chiffres avec ceux du #Real Madrid, on s'aperçoit que la balance penche nettement du côté du Barça. Il en va d'ailleurs de même au niveau du nombre de cartons rouges distribués, ce qui n'est pas pour plaire au défenseur central du Real Madrid Sergio Ramos.

Celui-ci ne décolère pas de voir son équipe défavorisée, selon lui, par l'arbitrage. Suite à la contre-performance des Merengue à Santiago Bernabeu face au Betis Séville, le défenseur madrilène estime que la balance est déséquilibrée en raison d'un favoritisme arbitral pour Barcelone.

Le Barça n'a concédé qu'un seul penalty depuis 2015, accordé au Celta Vigo en 2016, et en a obtenu trente. Dans le même temps, le Real en a concédé neuf, pour dix-sept accordés. Concernant le nombre de cartons rouges distribués, c'est une nouvelle fois Barcelone qui se voit favorisé. En effet, la catalans n'ont fini en infériorité numérique qu'à deux reprises au cours de ce laps de temps, alors que vingt-et-un de leurs adversaires ont vu rouge. Pendant ce temps, le Real a vu l'un de ses joueurs se faire exclure sept fois, contre douze pour leurs adversaires.

Si les fans du Real mettent ça sur le compte de l'arbitrage, on est également en droit de penser que le FC Barcelone défend tout simplement bien plus proprement que les hommes de Zidane [VIDEO]. À chacun son avis...

Un Barça qui régale, un Real à la traîne

Les résultats de ce début de saison donnent raison aux statistiques, puisque le FC Barcelone réalise pour le moment un sans faute, en Liga comme en Ligue des champions. Ces derniers pointent en première position du championnat espagnol, avec cinq victoires au compteur lors des cinq premières journées. En revanche, le Real Madrid [VIDEO] est dans une mauvaise passe, la récente défaite face au Betis Séville les amenant à être désormais huitième de Liga, déjà distancés de sept points par leurs rivaux du Barça.

L'absence de #Ronaldo, suspendu durant cinq journées n'y est sûrement pas étrangère, puisque dans le même temps Lionel Messi est au top de sa forme, affichant déjà neufs buts au compteur en seulement cinq rencontres.