Mercredi soir, on apprendra officiellement que Paris a obtenu les J.O 2024 et Los Angeles ceux de 2028. Une décision qui se doit en grande partie à l'ancien céiste français, trois champion olympique, Tony Estanguet. Tout commence pour lui le 12 février 2015, à l'Hôtel de Ville de Paris, lorsque Bernard Lapasset, alors président de la Fédération Internationale de Rugby, et les représentants du mouvement sportif français présentent leur projet pour une éventuelle candidature pour l'organisation des Jeux Olympiques 2024 à Paris. Bernard Lapasset annonce aux micros devant la surprise générale, que si la candidature de Paris passe, alors Tony Estanguet [VIDEO] co-présidera le comité avec lui.

Le triple champion olympique n'était lui-même pas au courant !

Qu'importe il accepte cette charge car le défi le branche comme il l'avoue au site du journal 20 Minutes. Il avait, selon lui besoin de sortir de sa zone de confort et la candidature pour les J.O lui semblait l'idéal pour se lancer dans une nouvelle aventure. Tony Estanguet ne sort pas d'un coup du chapeau comme ça, il est tout de même préparé à la tâche qui l'attend.

Tony Estanguet, bien préparé politiquement pour ramener les Jeux Olympiques à Paris

Après sa victoire à Athènes en 2004, Tony Estanguet sort diplômé de l'ESSEC, une grande école de commerce, en 2005 afin de préparer son après-carrière. Suite à son échec à Pékin, il songe d'abord a arrêter sa carrière mais finit par finalement par retenter l'aventure aux J.O de Londres en 2012.

Top vidéos du jour

Après sa troisième médaille d'or olympique, le céiste prend officiellement sa retraite. Lui, qui pendant les quatre dernières années de sa carrière s'est rapproché des instances sportives, est alors élu dans la foulée à la commission des athlètes du CIO. Dès 2013, Tony Estanguet commence à travailler au côté de Bernard Lapasset et est chargé par le ministère des Sports et le CNOSF de rencontrer les membres du CIO ainsi que les présidents des fédérations internationales.

En 2016, Tony Estanguet se met en avant. Alors qu'il est peu habitué à faire de longs discours, celui qu'il tient en février 2016 devant mille personnes qui appartiennent au monde sportif, économique et politique, impressionne. Quelques mois plus tard, l'ex-céiste remet ça à Doha où les représentants français s'adressent pour la première fois aux membres du CIO, et gagne à nouveaux de nouveau adeptes. La manière dont il a géré les différents éléments du dossier de candidature ont fait prendre du recul à Bernard Lapasset pendant que la campagne suivait son cours. C'est même avec plaisir que l'ancien président de la Fédération Internationale de Rugby a laissé la place à Tony Estanguet. Il avait choisi Tony Estanguet pour l'accompagner lors de cette candidature aux J.O 2024 et l'histoire lui a donné raison en montrant que c'était un choix gagnant en attendant l'officialisation de l'attribution des J.O ce mercredi soir.