4

Mercredi 27 septembre, le Paris Saint-Germain d'Unai Eméry recevra au Parc des Princes le Bayern Munich de Carlo Ancelotti à l'occasion de la deuxième journée des phases de poules comptant pour la Ligue des champions. Si ce choc semble déjà avoir des allures de finale, ce match n'en restera pas moins un véritable test pour le nouveau PSG face à un géant du football européen. Alors, pour marquer l'évènement, le Figaro est allé à la rencontre de celui qui est considéré par beaucoup de ses pairs comme le meilleur coach du monde. Et bien sûr, c'est avec un air nostalgique que l'icône du ballon rond a livré ses impressions sur son futur adversaire.

En effet, l'actuel coach bavarois fût le tout premier entraîneur recruté sous l'ère qatari. Alors forcément, l'Italien de 58 ans se dit "excité" à la perspective de retrouver l'ambiance de la capitale française. S'il y a de nombreux joueurs comme Thiago Silva, Rabiot, Verrati ou encore Motta qu'il reconnaîtra sans problème sur le terrain côté parisien, le technicien avoue que l'équipe s'est grandement améliorée depuis son départ en 2013.

De bons souvenirs de son passage à Paris

Même si cela fait plus de quatre ans qu'il a quitté les Rouge-et-Bleu, Carlo Ancelotti garde de bons rapports avec ses anciens poulains, ainsi qu'avec le président parisien Nasser Al-Khelaïfi. Il réserve d'ailleurs l'un de ses meilleurs souvenirs au titre de Champion de France qu'il a donné au PSG alors que celui l'avait attendu pendant quatorze ans.

Bien sûr, le coach italien reconnaît que la fin de son aventure était regrettable, estimant même n'avoir pas eu la bonne attitude au moment de partir. Cependant, il avoue que ses contacts avec la direction parisienne sont de nouveau positifs. De quoi laisser penser à un possible come back du quintuple vainqueur de la Ligue des Champions, même si l'intéressé préfère ne pas y penser pour l'instant.

Le PSG est désormais un grand club

Pour Carlo Ancelotti, il ne fait aucun doute que le Paris Saint-Germain tient désormais sa place parmi les grands d'Europe. Et si elle ne lui fait pas peur, Ie technicien italien considère que la ligne d'attaque parisienne [VIDEO] n'a, à l'heure actuelle, plus rien à envier au Bayern, au Real et même au Barça. De plus, il souligne que c'est une équipe solide dans son ensemble à laquelle il devra faire face mercredi. Bien sûr, Ancelotti estime qu'avec les arrivées de Neymar et Mbappé à Paris, le club se cherche encore une identité, toute la différence avec sa formation qui a elle une ligne de conduire claire.

Le ton est donc donné pour le match au sommet entre les deux géants du football européen, en espérant que la polémique Neymar-Cavani [VIDEO] n'invite pas dans la partie.