Après un mercato de rêve, le Paris Saint-Germain pourrait souffrir dans les prochaines semaines. Les achats du Brésilien Neymar et de la jeune star française Kylian M'Bappé pour près de 400 millions d'euros ont attiré tous les regards vers la capitale française. Des regards envieux, qui pourraient aujourd'hui mettre en péril l'institution parisienne. Après avoir eu le droit à un média bashing de la part de certains clubs européens, le Barça, la Juve et le Real Madrid en tête, le #PSG pourrait désormais avoir affaire directement à l'#UEFA qui semble décidé à sanctionner le club parisien dans le cadre du fair-play financier, quels que soient les comptes du club.

C'est le journal L'Equipe de ce lundi qui dévoile la phrase qui fait trembler tous le club francilien, et qui a été prononcée par Aleksandr #seferin, président de l'UEFA, lors d'une discussion en petit comité la semaine dernière : "Si je veux être aussi populaire que Michel Platini, je sais que je dois exclure le PSG des coupes européennes." Une indiscrétion lourde de sens, qui laisse à penser que les dés sont pipés pour les Parisiens qui affichent pourtant de la sérénité face à l'enquête menée depuis le 1er septembre par l'instance européenne. [VIDEO]

Aucune sanction avant le 30 juin prochain

Le journal sportif français continue pourtant de donner des sueurs froides aux supporteurs parisiens en relayant une autre confession d'un participant à l'assemblée générale de l'Association européenne des clubs (ECA), qui s'est déroulée elle aussi, la semaine passée : "On sent une volonté très claire chez les dirigeants des grands clubs et ceux de la FIFA et l'UEFA, comme Gianni Infantino (Président de la FIFA) et Aleksander Ceferin, de sanctionner le PSG. J'ai le sentiment qu'ils veulent aller vite et frapper fort."

Nasser Al-Khelaïfi, Président du club francilien, déclarait pourtant mercredi dernier à l'occasion de la présentation de son nouveau joueur, Kylian M'Bappé, être "très confiant sur les dépenses du club" et n'avoir "rien à cacher", tout en invitant les dirigeants de l'UEFA à venir dans les bureaux du PSG pour enquêter.

Une enquête qui devrait se poursuivre tout au long de l'année, puisque aucune sanction ne peut être prononcée à l'encontre du club parisien avant la fin de l'exercice financier 2017/2018 qui s'achèvera le 30 juin prochain. Une date que l'on attendra donc avec fébrilité du côté du Camp des Loges.