Layvin Kurzawa qui est actuellement embêté par une affaire de chantage à la vidéo, où il tient des propos insultants sur son sélectionneur, risque-t-il une sanction comme Karim Benzema avant ? Dans une interview qu'il a accordé en marge de la présentation à Paris, du Mondial 2019 féminin qui se tiendra en France, Noël Le Graët s'est prononcé sur l'affaire du moment, à savoir la vidéo de Layvin Kurzawa sur Didier Deschamps.

"La gravité n'est pas exceptionnelle"

C'est vrai, ces dernières années l'équipe de France, et surtout la Fédération Française de Football, n'a pas vraiment été épargnée par les affaires. Après celle mêlant Karim Benzema et Mathieu Valbuena sur un chantage [VIDEO] à la sextape, c'est aujourd'hui l'affaire de la vidéo de Kurzawa [VIDEO] qui pose problème.

En effet, alors qu'il était en soirée avec des amis de longue date, le latéral français a critiqué sur une vidéo, son sélectionneur en Bleus. La vidéo a ensuite été récupérée, quelques jours après les faits, par des malfaiteurs qui ont dès lors, menacé le joueur du Paris Saint-Germain et ainsi réclamé près de 200 000 euros pour ne pas la diffuser. Le défenseur des Bleus a alors fait appel à la police, qui a arrêté quatre suspects dont trois ont été mis en détention provisoire et l'autre sous contrôle judiciaire.

Si le président de la FFF regrette l'attitude qu'a eu le joueur du Paris Saint-Germain, il tend tout de même à minimiser les choses : "On verra si il sera toujours sélectionnable. A première vue, pour moi, la gravité n'est pas exceptionnelle. J'ai eu une discussion avec Didier Dechamps et même si la décision n'est pas prise, on est pas dans l'optique de toujours punir" a-t-il notamment expliqué avant de préciser qu'il fait entièrement confiance à Didier Deschamps pour gérer son équipe : "On ne va pas faire un plat pour une affaire qui existe pas pour le moment. Il y a un entraîneur qui a l'habitude de gérer les choses et de prendre ses responsabilités. Mais je le redis, si on devait regarder les vidéos de chacun, on serait tous en difficulté. Ca nous arrive à tous de dire des choses sur telle ou telle personne."

Le 28 septembre prochain, Didier Deschamps doit annoncer la liste des joueurs qui seront présents lors du déplacement des Bleus en Bulgarie (7 octobre) et en France face à la Biélorussie (Stade de France, 10 octobre). Deux rencontres super importantes pour la qualification à la prochaine Coupe du Monde.