Actuellement sous les feux des projecteurs de l'UEFA, le Paris Saint-Germain a vu les instances européennes lancer une enquête [VIDEO] à son encontre. Mais si le PSG est aussi dans le viseur de plusieurs grands clubs européens, le club parisien peut néanmoins compter sur les soutiens de dirigeants français.

La FFF se range du côté du PSG

En effet, le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët, n'a pas hésité à envoyer des louanges au Paris Saint-Germain dans les colonnes de L'Équipe : « Sportivement, il faudrait être stupide pour ne pas dire bravo. Mbappé et Neymar, je suis content de les voir dans une équipe française ».

Le président de la FFF a tenu à préciser qu'en France, le club francilien n'a rien à se reprocher. C'est en citant la DNCG (gendarme financier en France) qu'il a déclaré que le PSG a toujours respecté ses engagements. Il a ajouté qu'il n'a aucuns reproches à faire vis-à-vis des dirigeants parisiens sur les plans fiscaux et sociaux.

Mais il ne s'est pas arrêté là. Concernant les questions sur l'UEFA et le fair-play financier, Le Graët a dénoncé un manque de parité. D'après ses propos, l'UEFA manquerait d'objectivité en se concentrant aujourd'hui sur le PSG, alors que dans le passé, d'autres grands clubs espagnols et anglais n'ont pas été sanctionnés à cause de telles pratiques.

Enfin, il a conclu en soupçonnant un brin de jalousie de la part des concurrents du PSG. D'après lui, la présence d'un petit nouveau gêne les clubs installés sur le toit de l'Europe depuis longtemps.

Bernard Caïazzo assure que le PSG n'aura pas de soucis avec l'UEFA

Si le Paris Saint-Germain peut visiblement compter sur le soutien du président de la FFF, le club semble posséder un autre allié en la personne de Bernard Caïazzo. Le président de l'équipe de l'AS Saint-Etienne, s'est lui aussi exprimé sur les problèmes rencontrés par le PSG avec l'UEFA. Interrogé par RMC, le dirigeant des Verts pense savoir que le club de la capitale dérange les grands clubs européens. Selon lui, l'UEFA répond à l'influence de ces derniers.

Mais pour Caïazzo, le PSG n'a pas vraiment de soucis à se faire : « Je connais un peu le football et l'économie du football. Pour moi, sincèrement, j'ai regardé les comptes du PSG, et ils n'auront aucun souci avec le fair-play financier [VIDEO]. On oublie que quand on achète un joueur on l'amortit sur cinq ans, donc on divise son prix d'achat par cinq, mais que quand on vend on fait entrer directement dans les comptes. »

Affaire à suivre...