La rencontre se plaçait sur de bons hospices, l'absence de Kane mise à part, tout semblait en place afin assister à un grand spectacle en ouverture de la dixième journée de Premier League. Soyons honnêtes, ce qui devait être une belle rencontre, un match riche en jeu ne l'a clairement pas été ! Nous avons assisté à un match entre Manchester United et Tottenham un tout petit peu fermé, sans trop d'occasions franches.

Deuxièmes ex-aequo au classement, les deux clubs se retrouvaient dans l'antre d'Old Trafford avec la ferme ambition de se démarquer l'une de l'autre. Privés de leur buteur Harry Kane, les hommes de Mauricio Pochettino arrivent sur la pelouse avec en pointe le coréen Heun-Min Son.

Plus habitué à jouer sur les côtés ou derrière les attaquants, le milieu offensif de formation manque d'espace et a du mal à trouver la faille face à la charnière mancunienne. Du côté de United, depuis la blessure de Paul Pogba [VIDEO], José Mourinho compose une équipe classique et avec son milieu de terrain dense il contrôle l'adversaire. Après une mi-temps triste, les deux équipes se quittent sans avoir ouverts le score, elles ont peur de ne pas perdre.

Manchester conquérant, Anthony Martial le"supersub" !

Revenus de la pause avec de meilleures intentions, les mancuniens sont plus déterminés, agressifs, ils étouffent les Spurs. Ils se créent des occasions qui sèment le doute dans la défense londonienne. Fatigué de voir son avant-centre du jour à la peine, Pochettino le sort et fait à la place rentrer Fernando Llorente et comment dire rien n'y fait ! En vingt-huit minutes de jeu, on ne peut recenser aucune occasion en faveur de l'attaquant espagnol.

Toujours aussi déterminés, les joueurs de Manchester attaquent mais se montrent parfois maladroits à l'image de leur avant-centre vedette Romelu Lukaku. Arrivé durant le mercato estival en provenance d'Everton, l'attaquant belge a déjà inscrit sept buts en championnat. Ayant la ferme intention de répondre aux attentes placées en lui par l'administration du club, Lukaku a à coeur de marquer à nouveau.

Non à la finition, Lukaku reste néanmoins décisif. A la quatre-vingt-unième minute, le belge sert dans la profondeur Anthony Martial qui trompe son compatriote Hugo Lloris d'une frappe croisée. Entré à la soixante-dixième minute, l'ailier français inscrit son quatrième but cette saison et permet par la même de propulser son club devant son adversaire de l'après-midi. Avec vingt-trois points, Manchester United demeure deuxième à deux points de son rival historique, Manchester City, qui joue cet après-midi face à West Bromwitch Albion.