Quelle soirée ! Le stade Ramon Sanchez-Pizjuan était en feu ! On imagine l'euphorie ressentie par tous les supporters du FC Séville [VIDEO] après la rencontre qui opposait leur équipe au Liverpool FC [VIDEO]. Venus en leader du groupe E, le groupe de Jurgen Klopp, pas encore qualifié, espérait clore ce débat hier soir. Les deux équipes sont belles, les deux technicien veulent vraiment faire un résultat et on le sent. La détermination des joueurs anglais est indéniable, a à peine une minute de jeu, ils ouvre le score grâce à Roberto Firmino sur corner. Le joueur brésilien, bien démarqué au deuxième poteau, trouve le fond des filets de Sergio Rico d'un plat du pied gauche meurtrier.

Les joueurs andalous manquent de concentration en ce début de match car à la vingt-deuxième minutes ils encaissent un second but sur corner. Sadio Mané, placé à ce même deuxième poteau, profite des largesses de la défense sévillane en marquant de la tête.

Un peu dépassés, les joueurs sévilans réagissent comme il peuvent mais jouent de malchance ou de maladresse comme sur ce face à face entre Nolito et Karius. Le portier allemand détourne la balle placé de l'espagnol sur le poteau pour ensuite la récupérer alors qu'elle frise la ligue. Malgré l'envie, le andalous n'y arrivent pas, leur attaques sont sont sans impact et Liverpool, sans pitié, marque à nouveau. Sur un contre mené par Mané conclu par Firmino à la trente-deuxième. Avec trois buts d'avance à la mi-temps, la qualification semble acquise pour Liverpool mais c'est bien mal connaître la fierté opiniâtre du peuple andalous.

Le taureau sévillan se réveille !

Depuis la finale de l'Europa League 2016 on a comme l'impression que ces deux équipes sont liées, qu'une sorte de rivalité est née alors que le FC Séville remportait la coupe après un match très disputé.

Top vidéos du jour

Très fier et persévérant dans l'âme le groupe sévillan revient avec de toutes nouvelles intentions. Berizzo fait d'ailleurs quelques changements, il sort d'abord le nouvel international français N'Zonzi et fait rentre l'Italo-Argentin Vasquez, plus offensif. Et cinq minutes plus tard, ça fini par payer, sur un coup franc côté droit obtenu par Sarabia à cinquantième, Wissam Ben Yedder, au premier poteau, croise une tête qui trompe Karius. Huit minutes plus tard, alors qu'il récupère un ballon dans la surface liverpuldienne, Ben Yedder est fauché par Alberto Moreno, pur produit de la maison sévillane.

Les espagnols obtiennent un penalty que le français se charge de transformer. Il n'y a désormais qu'un but d'écart et les sévillans sont remontés à bloc ! Ils tentent et sont de plus en plus précis à l'image de cette frappe surpuissante d'Escudero qui tape la barre. C'est alors à Liverpool de jouer de maladresse tant les tentatives sont imprécises. Le chrono file et on arrive aux arrêts de jeu, Liverpool gère son avantage et repousse les assauts adverses avec succès.

Quatre minutes ont été ajoutées par l'arbitre, les pensionnaires du Sanchez-Pizjuan obtiennent un corner sur le côté droit, il est tiré par Ever Banega sur la tête de Ragnar Klavan. La balle repoussée arrive directement dans les pieds de Guido Pizarro, l'argentin, sans se poser de question frappe du gauche et égalise miraculeusement. Les sévillans s'en sortent très bien et peuvent s'en enorgueillir. Maribor et le Spartak Moscou n'ayant pu se départager dans l'autre match du groupe, Liverpool comme Séville devront assurer leur qualification lors de l'ultime journée de cette phase !